31 juillet 2019

SLY STONE : Dance to the music


Acquis probablement chez Emmaüs à Tours-sur-Marne au début des années 2010
Réf : S EPC 13 8017 -- Édité par Epic en Angleterre en 1979
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Dance to the music -/- Sing a simple song

Parfois, il faut apprendre à se contenter de ce que l'on a. Idéalement, le disque que j'aurais aimé chroniquer ici, c'est celui-ci :



Il s'agit d'un 45 tours américain sans pochette (comme c'est souvent le cas là-bas), sorti en 1968 et crédité à The French Fries (Les Frites). Danse a la musique est en fait une version d'un tube tout récent à l'époque, le premier grand succès de Sly and the Family Stone, Dance to the music. J'ai découvert ce titre il y a quelques années sur la compilation Listen to the voices : Sly Stone in the studio 1965-1970, empruntée à la Médiathèque. En effet, c'est bien Sly and the Family Stone qui se cachent à peine derrière le pseudonyme The French Fries. Cette nouvelle version, dont on trouve une très bonne chronique par The Seth Man sur le site de Julian Cope, est complètement hallucinée, bourrée de guitare fuzz, avec moins de cuivres et de chants. En fait, si les paroles sont réduites à leur plus simple expression, le titre traduit en français, c'est peut-être, comme le mentionne The Seth Man, parce que la chanteuse Rose Stone éclate de rire quand elle essaie de chanter en français "All we need is a drummer for people who only need a beat" et se plante au bout de quelques mots incompréhensibles car elle chante "drummer" au lieu de "batteur".
Sur la face A, la voix de Sly Stone est déjà accélérée façon hélium ou Alvin and the Chipmunks, mais sur la face B c'est la seule voix qu'on entend. Le procédé est très vite pénible et la chanson, Small fries, est aussi beaucoup moins intéressante.



A défaut, du 45 tours de The Small Fries, j'aurais bien aimé chroniquer la version originale de Dance to the music, si possible avec la pochette française de ce 45 tours de 1968.
Je connais mal Sly and the Family Stone, je trouve juste que Prince lui devait énormément. Je crois que je n'ai jamais écouté un de leurs albums studio en entier depuis que j'ai entendu parler de ce groupe pour la première fois, en 1980, quand Magazine a repris Thank you (Fallettinme be mice elf again).
Au fil des années, j'ai fini par glaner quelques-uns des 45 tours français de Sly and the Family Stone. J'en ai trois, dont Thank you, mais Dance to the music n'en fait pas partie.
Dance to the music, le morceau-titre du deuxième album du groupe, est vraiment un titre efficace. C'est la réaction agacée de Sly Stone à la suggestion de sa maison de disques d'écrire des chansons plus simples pour en faire des tubes. Là, c'est basique de chez basique, avec une chanson sur la danse et la musique, des "Bom bom bom bom bom" comme chœurs et les musiciens qui interviennent tour à tour. Excellent pour faire la fête. C'est l'excellente version ci-dessous, en direct et en public à la télévision en 1969, qui m'a donné envie de chercher dans mes étagères pour voir si je pouvais chroniquer cette chanson.



Dans mes étagères, je savais bien que je ne trouverais pas le 45 tours de 1968, mais je savais aussi que j'avais ce maxi-45 tours publié en 1979. Quand je l'ai acheté, je croyais que ce serait la version originale, mais non, on était en 1979 et cette version est un remix disco qui allonge la chanson à plus de 6'30 !

Ce remix est réalisé par John Luongo. Je ne le connaissais pas du tout, mais il a produit ou remixé des dizaines de succès à cette époque, notamment pour des labels affiliés à CBS.
La version originale reste bien sûr la seule qui vaille, mais sinon c'était une bonne idée de prendre ce titre pour tenter d'en faire un tube disco : tous les ingrédients utiles sont là et l'idée de danser sur la musique est l'essence même du disco.
Je croyais que ce remix était un single isolé, mais il est en fait extrait de Ten years too soon, une compilation de titres de Sly and the Family Stone tous retravaillés par John Luongo. Je pense que ce n'est pas un hasard si ce disque est sorti en 1979, pile au moment où Sly Stone tentait avec l' album Back on the right track sur un label rival (Warner) l'un de ses nombreux come-back, tous ratés.
Sur la face B, on trouve un autre titre de l'album, Sing a simple song. Là aussi, la chanson a été allongée, mais on reste plus proche de l'esprit de la version originale de 1968.
Aujourd'hui, je suis bien obligé de me contenter de mon maxi disco, puisque c'est la seule version que j'ai. Je n'espère même pas tomber ici dans la Marne sur un exemplaire du 45 tours de The French Fries, mais je pense bien qu'un jour prochain je tomberai sur un exemplaire de Dance to the music en bon état à 50 centimes ou 1 €, même si celui-ci s'est visiblement moins vendu en France que certains des suivants.


Sly and the Family Stone, Dance to the music, en direct dans l'émission Soul train, en 1974.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin