18 avril 2014

MARTHA AND THE MUFFINS : Saigon


Acquis à La Clé de Sol à Châlons-sur-Marne en 1980
Réf : Din 17 -- Edité par Dindisc en Angleterre en 1980
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Saigon -/- Copacabana // anabacapoC

Comme beaucoup, c'est par Echo beach que j'ai connu Martha and the Muffins. J'ai trouvé ce disque quelque temps après sa sortie, soldé 5 francs, avec un coin coupé. Par contre, pour le suivant, Saigon, lui aussi extrait du premier album du groupe, Metro music, j'ai cassé ma tirelire en achetant le disque en import chez mon fournisseur local (Je ne crois pas avoir vu en rayon à l'époque le pressage français chez Polydor).
Je ne le savais pas car il n'est pas crédité, mais la pochette de ce 45 tours est due à Peter Saville,  réputé pour son travail avec Factory Records et Orchestral Manoeuvres In The Dark. Comme à son habitude, Saville a utilisé pour ce pressage anglais un carton texturé, un peu comme du papier peint. L'idée était de faire penser à une serviette en papier, d'où le décor et le monogramme, reproduits dans une variété de deux ou trois couleurs d'encre selon les tirages.
Groupe canadien signé sur un label anglais, Martha and the Muffins était produit en Angleterre par un australien, Mike Howlett, qui, comme Steve Hillage, un autre ex-membre de Gong, a produit quelques disques importants de la new wave.
Saigon n'est certes pas une chanson aussi accrocheuse qu'Echo beach, mais elle est d'excellente facture, avec à un moment une combinaison inventive de guitare électrique, de saxophone et de basse qui ne peut qu'évoquer Magazine. Sur le blog The Same Mistakes, on trouve la précision que cette version est différente de celle de l'album : plus courte, avec au minimum un mixage différent. Je ne risquais pas de m'en rendre compte moi-même car je n'ai jamais eu l'occasion d'acheter Metro music, et il est bien possible que je n'aie même jamais écouté l'album en entier !
La face B de ce 45 tours met une autre localité à l'honneur, et c'est surtout une curiosité vinylique. Pas de sillon en boucle pour Copacabana, mais carrément un double sillon : deux titres gravés en parallèle et, selon l'endroit où tombe la pointe, on écoute ce court instrumental sautillant aux airs de fête foraine dans sa version normale, sinon, on l'a à l'envers ! Une raison de plus de ne pas laisser passer ce disque si on tombe dessus.

Bizarrement, c'est le deuxième album du groupe, Trance and dance, qui a eu droit l'an dernier chez Cherry Red à une réédition en double CD avec titres bonus. Metro music, leur disque le plus populaire, n'a pas encore eu cet honneur, et le CD remastérisé sorti il y a quelques années est désormais épuisé et vendu à un prix prohibitif. L'album est cependant disponible en téléchargement et il y a des compilations, mais sans Copacabana.


Martha and the Muffins, Saigon, filmé par Tim Pope en concert à l'Electric Ballroom de Londres le 3 mai 1980.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh ! Je ne savais même pas qu'il y avait 2 pistes sur la face B : j'étais tombé direct sur celle à l'envers et je pensais qu'il n'y avait que celle-là (pas très commercial, comme face B, m'étais-alors dit !)
je vais de ce pas réécouter le vinyle ! ;)
LVT

debout a dit…

La pochette fait très dessus de boîte de dragées, la musique des Muffins, cuisinée par Martha, est assez chargée en miel... il faut dire qu'avec Mike Howlett (ou Steve Hillage), la surdose de sucre n'est jamais bien loin !

LinkWithin

Linkwithin