20 septembre 2013

RICHARD BARONE : Cry baby cry


Acquis chez Gilda  à Paris le 6 avril 2009
Réf : PBCD 6058S -- Edité par Passport aux Etats-Unis en 1988 -- For promotional use. Not for sale.
Support : CD 12 cm
Titres : Cry baby cry -- I belong to me

Quand j'ai acheté ce CD de Richard Barone, ancien des Bongos, je pensais avoir chez moi l'album dont il fait la promotion, Cool blue halo. Je me trompais car je confondais avec un album plus tardif qui a une pochette dans des tons assez proches, Clouds over Eden (cela signifie que le seul exemplaire de Cool blue halo que j'ai eu entre les oreilles c'est celui que La Radio Primitive avait reçu à sa sortie en 1987). Je pensais aussi, au vu de la pochette, qu'il n'y avait qu'un seul titre sur le disque, comme c'est souvent le cas pour les promos. J'ai eu la bonne surprise de découvrir sur le CD lui-même lui-même qu'il y en avait un deuxième. Ce disque doit être relativement rare car je n'en ai absolument trouvé aucune trace en ligne.
Cool blue halo est le premier album "solo" de Richard Barone, mais il était déjà coutumier des aventures extra-Bongos puisqu'il avait sorti en 1983 avec James Mastro Nuts and bolts, un album qu'on qualifiera de "duo".
Cool blue halo est un disque un peu particulier : il est enregistré en concert, au Bottom Line à New-York, mais il contient une bonne part de nouveaux titres, plus quelques reprises et des versions de chansons des Bongos. La formation du groupe est aussi originale : deux guitares, violoncelle et percussions. Ça en fait un disque que les anglophones qualifient de "pop de chambre", sans penser au dérapage possible en français...
Quelques mois après la sortie de l'album, le label a choisi pour le promouvoir auprès des médias de mettre en avant l'une des trois reprises du disque, celle des Beatles (les autres sont de Bowie et de T-Rex, dont Barone avait déjà repris Mambo sun avec les Bongos). L'original du titre en question, Cry baby cry, chanté par Lennon, se trouve perdu au milieu de la dernière face de l'album blanc The Beatles.  Comme cette (bonne) version comporte aussi  des cordes et du piano, elle sonne assez proche de l'originale, mais elle est aussi moins électrique. Autre petit détail qui fait l'intérêt de ce disque promo, la chanson est (probablement légèrement) remixée par rapport à celle de l'album. Elle est aussi raccourcie de sept secondes.
Le titre original qu'on entend ensuite est I belong to me, dont les paroles, qui comprennent l'expression "cool blue halo", fournissent son titre à l'album. C'est une réussite. J'ai appris en préparant ce billet que les Bongos n'étaient pas (encore) séparés quand Cool blue halo est sorti et qu'ils avaient enregistré en 1985 et 1986 un album pour Island, qui comprenaient des versions d'I belong to me et de Tangled in your web. Le disque n'est pas sorti à l'époque, mais ce sera chose faite dans quelques semaines sous le titre Phantom train.
Et l'actualité est chargée pour Richard Barone puisque le même label, Jem Recordings, ressort Cool blue halo dans une version spéciale 25e anniversaire, qui passe de onze à vingt titres. Et ce n'est pas tout, puisqu'il y a aussi eu un concert du 25e anniversaire de Cool blue halo, à New York le 4 mai 2012, avec notamment Garth Hudson et Tony Visconti en invités, qui est édité en double CD accompagné d'un DVD ! Et si les fans de Richard Barone ne sont pas rassasiés avec tout ça, ils peuvent toujours se mettre en quête de ses mémoires édités en 2007, Frontman : surviving the rock star myth. 

A lire chez The Vinyl District, une longue et intéressante interview de Richard Barone, en 2012.


Richard Barone, Cry baby cry, dans l'émission New grooves le 14 mars 1988.

4 commentaires:

Charlie Dontsurf a dit…

Le titre extrait de Phantom Train en écoute sur le site de Jem est plutôt encourageant, même si la basse est un peu trop en avant.

Charlie Dontsurf a dit…

Un sampler 4 titres du concert du 25ème anniversaire de Cool Blue Halo est également en téléchargement sur le site de Jem. Enjoy !

Anonyme a dit…

quand une chanson est bonne c'est difficile de la rendre mauvaise, donc ça reste bien du point de vue écoute mais pour moi il y a une différence entre jouer ça dans un set et l'enregistrer. Perso je pense que l' enregistrer et sortir en disque est auto complaisant et vain (c'est aussi en quelque sorte une pollution industrielle de plus): ça n'apporte rien d'intéressant au morceau et c'est pas créatif pour un rond. Bon c'est hélas pas le 1er ni le dernier,mais ça marque bien l'appartenance à l'industrie musicale plutôt qu'à la musique. J'espère qu'il y a pas un fan qui va m'engueuler c'est rien qu'un avis! ph

Charlie Dontsurf a dit…

L'album des Bongos "Phantom Train" est vraiment excellent.

LinkWithin

Linkwithin