01 septembre 2013

ERNIE MOTKA : Protozoaires


Offert par Catalogue par correspondance en août 2013
Réf : Cata026 -- Edité par Catalogue en France en 2013
Support : 1 fichier MP3
Titre : Protozoaires

Catalogue est un nouveau label qui compte déjà à son catalogue trente titres par trente artistes différents. J'ai particulièrement apprécié la Téléportation d'Hercule (qui m'a un peu fait penser à Devo), le Je suis un steak de The Bulbs, l'Abracadabracadabra de The 3 Krauns, mais j'ai aussi beaucoup aimé les titres de Driftman Dragon, Joder Loop, Richard Mix, Magic Shoes, Craft, Full Speed, The Pickles et Raoul Mannick.
Il fallait bien en isoler un pour le chroniquer ici, et mon choix s'est porté sur ce Protozaires d'un certain Ernie Motka, un petit bijou d'électro-pop avec une boite à rythmes échevelée, une guitare rythmique saccadée, un son de basse bien rond, un synthé quasi canardoïde et des choeurs moqueurs. Le refrain, en deux alexandrins, est celui d'une catégorie qui n'est pas la plus courante, la chanson de non-amour : "Avec tout le respect que je ne te dois pas, permets-moi de te dire que je ne t'aime pas".
Si, à l'écoute de tous ces titres, vous trouvez des parentés sonores avec les disques de Oui Oui ou les productions du chanteur-guitariste du groupe Etienne Charry, eh bien, c'est tout à fait normal, car Catalogue est un projet d'Etienne Charry, un label de musique dont il est le directeur, l'attaché de presse, le graphiste et les artistes. Ce qui n'en fait peut-être pas un label de la famille des virtuels, comme Vivonzeureux! Records, mais bel et bien un label d'artistes virtuels ou imaginaires. Et le catalogue de Catalogue confirme ma conviction qu'un nom, un titre et une image graphique peuvent suffire à donner une identité à une production musicale : on peut avoir une idée du son de certains titres simplement avec ces éléments.
Le projet Catalogue est participatif : on peut signer un contrat et devenir producteur d'un artiste ou d'un morceau pour le promouvoir ou le commercialiser. On peut aussi, en accord avec le directeur du label, incarner un artiste de son choix, créer une chorégraphie originale sur un morceau, en remixer ou en ré-interpréter un, ou encore réaliser une vidéo.
Aube radieuse Serpent en flammes, le deuxième album d'Etienne Charry, est sorti en 2002, il y a plus de dix ans, donc. Ça peut paraître énorme, mais il n'a pas pour autant été inactif pendant cette période. Au contraire, il a écrit, composé, interprété des chansons pour des spectacles (notamment de Grand Magasin), des films et autres productions audiovisuelles, des expositions et des performances. Dans ce contexte, on n'espérait plus voir sortir un CD d'Etienne Charry, mais l'ampleur d'une production comme le film L'écume des jours, réalisé par son compère de Oui Oui Michel Gondry et dont il a signé la musique, nous a donné la bonne surprise plus tôt cette année de voir paraître un double-album de la bande originale du film.
C'est devenu une nécessité vitale pour la plupart des musiciens de nos jours, mais pour sa part, cela fait maintenant une dizaine d'années qu'Etienne Charry explore différentes pistes pour produire et diffuser de la musique en-dehors du circuit habituel de l'industrie musicale, des disques et des concerts. Catalogue est son dernier projet en date, mais il y a eu précédemment Trous d'eau (des pièces de musique en exemplaire unique, vendues comme des oeuvres d'art plastiques), Salon cerveau diffusion, Musiques à la carte (on commande sa musique comme des plats au restaurant) et, en 2011 (j'étais passé complètement à côté), Les Synchrotypes, un autre groupe imaginaire, auquel Etienne a donné un répertoire de quatre titres, avant de demander à vingt-quatre artistes de le faire exister visuellement. Cela a donné lieu à une exposition et à la publication d'un livre-disque, toujours disponible.
Avec Catalogue, Etienne Charry continue de prouver qu'il a une imagination et une production foisonnantes, et surtout, il continue de produire une musique qui m'emballe. J'attends donc toujours la suite avec impatience...

L'intégralité du catalogue de Catalogue est en écoute sur le site de Catalogue.

Ajout du 8 juillet 2014 :
Plusieurs artistes de Catalogue  se sont désormais incarnés en vidéo. Parmi eux, pour mon plus grand plaisir, Ernie Motka !

2 commentaires:

Pol Dodu a dit…

Ernie Motka va se trouver encore moins seul sur Catalogue puisqu'Etienne Charry annonce le renforcement prochain de l'effectif de Catalogue avec trente nouveaux artistes.
Et une bonne nouvelle ne vient jamais seule : Etienne Charry va exposer du 3 avril au 3 mai les productions de son label chez Agnès B à Paris (17 rue Dieu dans le 10e). 5 artistes de Catalogue y prendront vie pour une performance exceptionnelle.

Pol Dodu a dit…

Plusieurs artistes de Catalogue se sont désormais incarnés en vidéo. Parmi eux, pour mon plus grand plaisir, Ernie Motka !
La vidéo a été ajoutée au billet.

LinkWithin

Linkwithin