09 juillet 2011

LES REQUINS : Carnaby Street


Acquis sur le vide-grenier de Mareuil-sur-Ay le 1er mai 2011
Réf : DN 530 -- Edité par Orly en France en 1973
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Carnaby Street -/- Campus n° 8

En plus des albums comme celui de Mickey Baker, j'ai acheté une douzaine de 45 tours à Mareuil au Papy et à la Mamie qui s'engueulaient quelque peu. Dans le lot, il y en a plusieurs de très intéressants mais lorsque j'ai fait mon achat je n'escomptais pas particulièrement que celui-ci en ferait partie.
En fait, il y avait deux 45 tours des Requins côte à côte dans la caisse, celui-ci et un autre avec deux titres nazes, Sweet Laurie et Quand un amour s'en va. J'ai laissé l'autre sur place, sans regret, et j'ai décidé de miser 50 centimes sur ce 45 tours parce que le titre Carnaby Street me donnait quelque espoir quant à l'intérêt de la musique gravée sur le disque.
A l'écoute, je n'ai pas été du tout déçu par mon choix. Sans surprise à la lecture des mentions figurant sur la pochette, "Dance with... Original music for dance club", il s'agit de musique instrumentale probablement enregistrée par des... requins... de studio ! Mais dans le genre les deux faces sont de très bonne qualité. Carnaby Street, un jerk bien rythmé dominé par l'orgue et les cuivres, avec juste un vague soupçon de psychédélisme, a ma préférence. La face B, Campus n° 8, a côté funk/groove plus prononcé.
Là où j'ai été surpris, c'est de découvrir que ce disque, parfaitement anonyme pour moi, est en fait assez recherché par les aficionados du genre. Campus n° 8 a même été réédité par Sausage Records, en face B d'un 45 tours partagé avec Bisacquei.
C'est notamment grâce à Sausage que j'en ai appris un peu plus sur Les Requins, qui ont sorti trois EP chez Vega sous le nom des Sharks dans les années 1960 et qui ont accompagné l'organiste Luc Harvet sur au moins l'un de ses disques.
Evidemment, ce 45 tours théoriquement "très rare" ne vaut pas les 90 € ni même les 25 que certains réclament pour sa vente, mais ça reste une excellente trouvaille et une bonne pioche "au pif".


Les Requins. Photo par Jean-Louis Rancurel trouvée sur le site de Sausage Records.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Hello Pol
Les requins ont effectivement accompagné Luc Harvet sur le "Split ep" qu'il partage avec Emile Decotty et qui se trouve dans la même série "Dance with" sur le label "Orly Records". On y trouve les titres suivants : Kung Fu Rock et Spot-light 33 qui sont eux aussi dans la veine de ce que tu décris dans ce post. Un excellent ep pour lequel j'ai royalement sorti...20centimes.

SonicSteph de Nantes...

La maxime du jour:

Ne confondons pas le prix de vente du disque et le prix auquel il se vend...

LinkWithin

Linkwithin