03 avril 2009

THE CRAMPS : All tore up


Acquis à La Clé de Sol à Reims vers la fin des années 1980
Réf : SAFE 001 -- Edité par Revisited vers 1983
Support : 33 tours 30 cm
12 titres

Il s'est trouvé que, après Gravest hits, je n'ai acheté ni Songs the Lord taught us ni Psychedelic jungle. En fait, à part une musicassette de A date with Elvis achetée en solde sur le tard, je n'ai jamais acheté aucun autre disque des Cramps, à l'exception notable de cet album.
Ça se passait à l'époque dorée de la liquidation des stocks de vinyls de la Clé de Sol, des quantités impressionnantes que la maison a mis plusieurs années à écouler, probablement parce que le magasin était adossé à Disco Services, un distributeur qui desservait les détaillants de la région. Pendant cette période, une fois par an au moment de la Foire de la Quasimodo, La Clé de Sol sortait des milliers de 33 tours qu'elle vendait à 10 F. pièce (je l'en délestais chaque fois de plusieurs dizaines) et aussi des CD, genre à 100 F. les cinq. Et même, pendant un certain temps il y avait un bac ou deux de disques dans le magasin qui restait à 10F. pièce pendant une partie de l'année, mais je crois bien que c'est un jour de Quasimodo que je suis tombé sur cet album pirate, en un seul exemplaire, ce qui n'a pas manqué de susciter des envies chez certains de mes amis primitifs.
Il faut dire qu'il y a de quoi, puisque ce disque, également édité sous le titre 1979 Ohio demos (ce qui a l'avantage d'être explicite), est excellent, au point que certains le considèrent comme l'un des meilleurs disques des Cramps, voire comme l'un des meilleurs disques pirates de tous les temps !
Ces enregistrements, apparemment produits par Alex Chilton quelques mois avant l'enregistrement de Songs the Lord taught us, regroupent des versions excellentes de six titres de cet album, dont tous mes favoris, plus Jungle hop, également mon titre préféré de Psychedelic jungle.
L'enchaînement des trois premiers titres de l'album est imparable (Teenage werewolf/Jungle hop/Mad daddy). J'adore toujours autant et Sunglasses after dark et TV set. Si on ajoute All tore up (également connu sous le titre I can't hardly stand it), Twist and shout et Mystery plane, on est autorisé à finir essoufflé l'écoute complète de l'album, avec une pensée pour Lux Interior qui, comme à chaque fois, se donne à fond d'un bout à l'autre du disque.

Vingt ans plus tard, l'avantage pour ceux qui n'ont pas pu se procurer cet album c'est qu'ils peuvent le télécharger sur un paquet de sites, dont celui du français Dr Faustroll.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin