06 mars 2009

CLEM SNIDE : I love the unkown


Acquis au Record & Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres le 22 juin 2007
Réf : FRYCD 102 -- Edité par Cooking Vinyl en Angleterre en 2001
Support : CD 12 cm
Titres : I love the unkown (Radio mix) -- Your favorite music (Master Key mix) -- Keep your feelings to yourself

Clem Snide est un groupe au parcours chaotique. Ils ont démarré de façon très discrète dans la première moitié des années 90 avant de se séparer puis de renaître et de sortir leur premier album en 1998. Ils viennent de sortir leur sixième album studio, Hungry bird, et sont en tournée alors qu'on pensait le groupe définitivement séparé depuis que le leader du groupe Eef Barzelay s'était lancé dans une carrière solo, mais l'album a été enregistré en 2006 avant la séparation et la formation qui tourne est complètement différente de celle qui a enregistré l'album, à l'exception de Barzelay bien sûr !
De mon côté, j'ai mis du temps à accrocher aux disques de Clem Snide et à la voix d'Eef Barzelay, à la différence des deux Philippe (C. et R.) qui ont tout de suite apprécié l'édition française avec un album bonus de l'album The ghost of fashion. Pour ma part, il a fallu des MP3s de Nick Drake tape et The sound of German hip-hop (tiens, deux titres de chansons avec des références musicales...) pour que je sois conquis par Clem Snide, mais du coup, quand je suis tombé sur ce CD single pour vraiment pas cher à Londres, je me suis précipité dessus.
Il s'agit du premier disque de Clem Snide sorti en Angleterre pour annoncer la sortie locale de leur troisième album Your favorite music. Un troisième album qui a lui aussi eu une histoire mouvementée puisqu'il a été financé et initialement sorti aux Etats-Unis par Sire Records, avant que le label ne vire le groupe. SpinArt a ensuite réédité le disque en 2000, avant donc que Cooking Vinyl ne s'y colle en Angleterre début 2001, six mois avant la sortie du troisième album. En France, c'est Fargo qui a sorti leurs disques.
Pour ce single, les deux premiers titres, tous les deux extraits de l'album, ont été remixés, par Elegant Too, Master Cylinder (?) et Fruit Key, alias à l'origine Barzelay et Jason Glasser, le violoncelliste de Clem Snide, puis plus récemment et sans espace entre les deux mots le nom du projet solo de Jason Glasser. Je n'ai pas en tête de façon précise les versions originales de l'album, mais il est évident que les remixes n'ont pas "tué" les deux chansons : une rythmique plus présente, mais discrète, a visiblement été rajoutée, les titres ont sûrement été raccourcis et ont subi quelques copier-coller, mais leur originalité et leur pouvoir pop sont restés intacts.
I love the unknown démarre avec la marque de fabrique du groupe, le timbre de voix particulier d'Eef Barzelay, et met bien en valeur la formation particulière de ce groupe "rock" : guitare, violoncelle, contrebasse ! Le titre est entraînant, le refrain reste en tête, et l'argument est amusant (Pourquoi il la quitte, parce qu'il aime l'inconnu - pas spécialement une inconnue). Bref, un bon choix de single.
Your favorite music, le morceau titre de l'album, plus lent, démarre parfaitement sur fond de violon et de violoncelle ("Ta musique préférée, elle te rend si triste, mais tu l'aimes bien car ainsi tu te sens spécial"), mais elle résiste de justesse à l'intrusion d'un saxophone au son typiquement lounge difficilement supportable.
Clem Snide doit bien aimer Daniel Johnston : ils avaient déjà pris le titre d'un de ses albums, Yip/jump music, pour l'une des chansons de You were a diamond en 1998. Là, ils reprennent Keep your feelings to yourself dans une excellente version électrique et rapide. Ce titre figure aussi sur la compilation de groupes de Brooklyn This is next year.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin