06 février 2009

LES PINSONS : La vieille truie


Acquis chez Emmaüs à Tours-sur-Marne le 30 janvier 2009
Réf : 432.318 BE -- Edité par Philips en France en 1958
Support : 45 tours 17 cm
Titres : La vieille truie (The old sow) -- Clementine -/- Le dindon digne (Yankee doodle) -- You are my sunshine

A force d'aller chez Emmaüs à Tours à intervalles trop rapprochés cet hiver, sans laisser le temps au stock de se renouveler, j'en reviens avec un nombre de disques de plus en plus réduit. Là, j'ai même cru que j'allais revenir les mains vides, jusqu'à ce qu'il me prenne la curiosité de regarder l'étiquette de cet EP un peu miteux à la couverture neutre en papier déchirée. Et alors, quand j'ai lu "Les Pinsons", "Joyeux cow-boys", "You are my sunshine" et "Crazy Horse Trio", j'ai su que ce ne serait pas le cas et je n'ai plus eu qu'à trouver deux autres 45 tours pour faire le lot de trois à 1 € et rentrer chez moi écouter Les Pinsons.
Et je n'ai pas été déçu, car les quatre titres de ce disque, effectivement des reprises de chansons traditionnelles western ou country, sont excellentes et très drôles, des bruits que fait La vieille truie de la première chanson, avec le hoquet de l'un des deux chanteurs, à l'engueulade entre ces deux gars pour la prononciation de Clementine, à la française ou à l'anglaise. Yankee doodle démarre en anglais, avant de se transformer en un Dindon digne hilarant par la grâce des paroles de Francis Blanche et de l'interprétation des Pinsons. Le version de You are my sunshine est de très bonne tenue, mais comme il n'y a ni paroles en français ni clowneries, on est presque un peu déçu après la déferlante comique des trois premiers titres.
Musicalement, on pense à des Homer and Jethro un peu moins virtuoses (mais le Crazy Horse Trio touche sa bille) ou à Spike Jones, dont on n'est pas surpris d'apprendre qu'il a donné sa propre interprétation d'au moins deux des quatre titres de ce disque, The old sow song et Yankee doodle.

Ce n'est qu'après cette première écoute que j'ai cherché des informations sur Les Pinsons. Je suis très vite tombé sur la page du site Amour du Rock'n'Roll consacrée aux cow-boys chanteurs français et c'est comme ça que j'ai appris que Les Pinsons étaient un duo composé de Roger Verbecke et de Raymond Devos !
Il s'avère que Les Pinsons étaient le deuxième numéro burlesque monté par Raymond Devos, après Les Trois Cousins et avant qu'il ne trouve sa voie en écrivant le sketch La mer démontée et en se lançant en solo. Ils ont tourné au moins d'avril 1951 à avril 1952.

Les Pinsons au Théâtre de l'ABC, Paris, avril 1952. © Lipnitzki/Roger-Viollet

Chez Encyclopédisque, on apprend que Clémentine et Le dindon digne ont été édités à l'origine en 1952, dans un format un peu particulier de 78 tours, le 78 Minigroove, un disque de 17,5 cm lancé par Philips pour concurrencer le 45 tours et surtout éviter de payer les droits correspondants au détenteur du brevet RCA Victor. Après des titres classiques, Clémentine serait le premier disque de variétés édité sous ce format.


Comme pour certains formats de vidéo, de disque laser et bientôt de DVD, le 78 Minigroove n'a pas duré et, lorsque le disque des Pinsons a été réédité en 1958, il est devenu un EP 45 Minigroove.


Cet EP est sorti alors que Raymond Devos avait connu le succès, pas étonnant donc qu'il signe le texte au dos du disque. Ce qui est plus étonnant, c'est qu'en six ans, le numéro de cabaret est devenu un groupe qui chante pour les enfants, dans le but de les aider à apprendre l'anglais ! L'enregistrement n'avait pas du tout été fait dans ce but, mais j'avoue que, au collège, lorsqu'on m'a fait étudier les paroles de My darling Clementine, ça aurait été beaucoup plus passionnant si on nous avait aussi fait écouter la version des Pinsons en illustration !!

Les quatre titres de ce disque sont inclus sur de nombreux CDs de Raymond Devos, et parfois crédités à son seul nom, du simple fait qu'il s'agit de ses premiers enregistrements discographiques. On peut les écouter en intégralité chez MusicMe (même si la chanson y est intitulée Tu es mon soleil, il s'agit bien de la version en anglais de You are my sunshine, celle qui figure sur le disque original).
La version de The old sow song des Pinsons s'avère très fidèle à certaines des versions américaines sorties en 78 tours qu'on peut écouter sur Youtube.

1 commentaire:

Pol Dodu a dit…

En y réfléchissant bien, après avoir chroniqué mes disques de Gabriel Dalar et de Monsieur Dupont et ses Solistes Campagnards, et après avoir appris qu'il avait signé les notes de pochette d'un 45 tours de Raymond Devos, je me dis que Boris Vian a peut-être joué un rôle dans cette réédition en EP des chansons des Pinsons...

LinkWithin

Linkwithin