19 mai 2019

JOAN BAEZ & ENNIO MORRICONE : Sacco et Vanzetti (Bande originale du film)


Acquis d'occasion dans la Marne dans les années 2000
Réf : 49748 -- Édité par RCA Victor en France en 1971
Support : 45 tours 17 cm
Titres : La ballata di Sacco e Vanzetti -/- Here's to you

J'imagine que, pour beaucoup, Joan Baez évoque avant tout les années soixante, le folk, Bob Dylan, la chanson contestataire, la lutte pour les libertés civiques, les festivals de Newport ou Woodstock,... Mais pour moi elle est éternellement associée à la chanson Here's to you, son plus grand succès en France il faut dire, tout simplement parce que c'est la première chanson que j'ai connue d'elle.
On avait le 45 tours à la maison, avec cette pochette sépia qui pourrait faire penser que c'est la bande originale d'un vieux film en noir et blanc, et je crois bien que la chanson plaisait à tout le monde dans la famille. Je me souviens que, avant même que je m'attaque aux paroles du premier album de Lewis Furey, j'avais appris par cœur et essayé de comprendre celles de cette chanson, très courtes et imprimées au verso de la pochette : "Here's to you, Nicola and Bart. Rest forever here in our hearts. The last and final moment is yours. That agony is your triumph !".
Tout ça ne se passait pas en 1971, l'année de la sortie du disque, plutôt quelques années plus tard, vers 1975-1976 je dirais, au moment où j'ai commencé à apprendre l'anglais. Je ne sais pas où est le 45 tours familial aujourd'hui, sûrement chez ma maman, mais je l'ai racheté il y a quelques années, et plutôt trois fois qu'une puisque j'ai aussi un autre exemplaire français avec une pochette différente (photo de Joan) et un exemplaire italien avec l'affiche du film en pochette (italien mais distribué en France car une étiquette avec la référence 49.748 marque la référence originale OC 17).
Car oui, les deux chansons de ce 45 tours sont extraites de la bande originale du film Sacco et Vanzetti de Giuliano Montaldo, dont la musique est composée par Ennio Morricone.


La longue bande annonce du film Sacco e Vanzetti. On entend Here's to you pendant la dernière minute.

Le film raconte l'histoire de l'affaire judiciaire qui a abouti en 1927 à l'exécution de Nicola Sacco et Bartolemeo Vanzetti. Je n'ai pas l'impression que ce film soit devenu un classique, mais il a participé à la compétition au Festival de Cannes en 1971 et Riccardo Cucciolla a reçu le prix d'interprétation masculine.
Joan Baez a passé l'été 1970 en France. Elle vivait une situation particulière puisqu'elle se retrouvait seule avec son bébé né en décembre 1969, son mari David Harris ayant été incarcéré pour son rôle actif de lutte contre la conscription pour le Vietnam. Au cours de cet été, elle a notamment joué à Arles et au Festival de Biot. Le 17 septembre 1970, un reportage sur son séjour est diffusé dans l'émission A l'affiche du monde :



Apparemment, c'est le réalisateur Giuliano Montaldo qui a souhaité la participation de Joan Baez à ce projet. On peut être certain que la thématique du film et le sort fait à ces deux militants anarchistes ne pouvaient que l'intéresser. Morricone est venu la rencontrer à Saint-Tropez et elle a fait un séjour très rapide à Rome le 15 août 1970 pour enregistrer ses voix pour les thèmes du film.
Ce n'est pas très clairement indiqué sur cette édition, mais je pense bien que, nominalement, c'est La ballata di Sacco e Vanzetti qui est la face A du 45 tours. J'ai très rarement écouté cette chanson et je ne l'adore pas.
Le succès du disque, c'est bien Here's to you, une composition un peu particulière, une sorte de ritournelle qui répète, et répète et répète la même phrase musicale et ses quatre vers de paroles. Des choeurs se joignent à la voix principale en cours de chanson et, à la fin, on n'entent quasiment plus Joan Baez.
Outre son grand succès et les différentes éditions du 45 tours, Here's to you a suscité une impressionnante frénésie discographique en France.
Comme il l'explique en public au Théâtre Dejazet, c'est à la demande de Joan Baez que Georges Moustaki a adapté Here's to you dès 1971 sous le titre La marche de Sacco et Vanzetti. Il ne s'imaginait sûrement pas le tsunami qu'il allait ainsi susciter puisque, successivement, Les Compagnons de la Chanson en 1971, Tino Rossi en 1972 et Mireille Mathieu en 1974 sur son album Mireille Mathieu chante Ennio Morricone ont enregistré La marche de Sacco et Vanzetti. Voici pour le plaisir une Mireille Mathieu dans le vent mimant la chanson en 1975 dans l'émission Midi Première de Danielle Gilbert.
Quant à Joan Baez, elle a toujours gardé Here's to you à son répertoire et c'est avec cette chanson qu'elle a conclu l'an dernier son concert à l'Olympia dans le cadre de sa tournée d'adieu.




Joan Baez, Ballade de Sacco et Vanzetti, en direct, dans l'émission Le grand échiquier, probablement.


Un reportage de l'émission Pour le cinéma du 6 juin 1971 autour de Sacco e Vanzetti, avec interventions de Riccardo Cucciolla et Joan Baez.


Un très grand moment de télévision dans l'émission L'invité du dimanche du 7 février 1971 : Giuliano Montaldo et Ennio Morricone écoutent ensemble le disque de La ballata di Sacco e Vanzetti !


A revoir jusqu'au 30 juin 2019, Joan Baez en concert à l'Olympia de Paris en juin 2018 dans le cadre de sa tournée d'adieu, avec à la batterie Gabriel Harris, son fils, le bébé de 1970 dans l'émission A l'affiche du monde.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

Une scie de l'époque,impossible d'y échapper. Ah malheur! L'anarchie et St Trop faisait alors bon ménage. Par contre je suis assez fier d'apprendre qu'il y a eu des adaptations fr, je n'en connais aucune et je n'irai pas les écouter. faut ce qui faut non? Qd même faut bien avouer que joan baez les 3/4 du temps c'est bien chiant. Mais toi mon petit dodu tu es pardonné car tu as découvert ça qd la vague était passée donc t'es pas mouillé!Ph

debout a dit…

Je souscris à ces propos, et longtemps, très longtemps après, cette chanson, cette ritournelle, cette scie M'INSUPPORTE TOUJOURS AUTANT !!! On a la nette impression d'entendre un générique de feuilleton télé des années ORTF en noir et blanc (c'est dire si la gars Morricone savait aller à la soupe doté d'une grande gamelle), avec sa mélodie qui LA fait BÊLER plus que de coutume... dès que je l'entends (heureusement de moins en moins avec le temps qui fout le camp) j'ai envie de me jeter sous le train dans l'espoir d'échapper à ces bêlements de fin de Fête de l'Huma !

LinkWithin

Linkwithin