20 janvier 2019

DEFINITION OF SOUND : Now is tomorrow


Acquis probablement d'occasion probablement en Angleterre probablement au début des années 1990
Réf : YRCD 54 - 663 640 -- Édité par Circa en Angleterre en 1990
Support : CD 12 cm
Titres : Now is tomorrow (Experiments in sound Part 1) -- Moira Jane's Café -- Now is tomorrow (Experiments in sound Part 2)

D'ici quelques jours, je ferai un bref retour sur les ondes de Radio Primitive en participant à l'une des émissions programmées dans le cadre de l'opération La BU monte le son.
Du coup, pour préparer, j'ai redescendu mes vieilles cassettes du grenier et je les ai survolées. A un moment, en écoutant l'enregistrement de l'émission Vivons heureux (en attendant la mort), comme elle s'appelait à l'époque, du 22 avril 1991, je suis tombé sur un passage musical que j'ai trouvé vachement bien. Il ne m'a pas fallu longtemps pour reconnaître Moira Jane's Café.
Il s'avère que cette semaine-là, le premier 45 tours de Definition of Sound était "Leu skeud de la semaine" dans l'émission, et en cliquant sur le lien, pauvre de vous, vous pourrez réécouter cette chronique, débit trop rapide et bafouillements compris.
En tout cas, réécouter cette chronique m'aura au moins appris une chose : je savais à l'époque que le groupe était un duo originaire de Londres, alors que si on m'avait posé la question il y a quelques jours j'aurais répondu sans hésiter qu'ils étaient américains...
Moira Jane's Café a toujours été ma chanson préférée de Definition of Sound, mais je me souvenais pour le coup que c'est un autre disque, Wear your love like heaven,  que j'ai choisi de chroniquer ici il y a bientôt neuf ans. Pourquoi ? La réponse est dans la chronique, heureusement, sinon je ne m'en serais pas souvenu ! : "Les titres hip-pop du début des années 1990 ne vieillissent pas tous très bien. Par exemple, pour Definition of Sound, j'ai un peu de mal maintenant avec Now is tomorrow, à cause de la voix féminine avec coffre, du style de celles qui polluent la pseudo-soul de ces dernières années. J'aime toujours autant la face B, Moira Jane's café, qui une fois rééditée en face A en 1992 a été le plus grand succès du groupe aux Etats-Unis, mais le problème avec ce titre c'est que son unique atout musical c'est un sample proéminent du Gloria de Them, à tel point qu'il est plus intéressant de se reporter au titre original.".
Ces remarques ne sont pas complètement à côté de la plaque, mais elles ne justifient pas pour autant d'avoir écarté à l'époque ce CD single, d'autant que la voix d'Elaine Vassell est employée plutôt à bon escient et avec une certaine parcimonie sur Now is tomorrow, et d'autant que les samples de Them ou d'autres groupes sixties du même acabit sont certes devenus très courants par la suite, mais en 1990, six ans avant Devil's haircut de Beck, Definition of Sound a été parmi les premiers à se livrer à cet exercice, et l'a fait avec brio.
De l'eau ayant coulé sous les ponts, je ne me gêne donc pas donc pour chroniquer maintenant ce disque, le tout premier du groupe. A l'époque, j'avais passé le 45 tours appartenant à la radio dans l'émission, ce n'est qu'un peu plus tard que j'ai dû me procurer ce maxi CD, probablement lors d'un passage à Londres.
Ce premier disque n'a pas eu un énorme succès, mais les deux titres qu'il contient ont eu un beau parcours par la suite : on les retrouve l'année suivante sur le premier album, Love and life. A journey with the chameleons; au même moment, Now is tomorrow a été ressorti en single, avec plein de remixes, dont un pas particulièrement génial par De La Soul; et en 1992, c'est Moira Jane's Café qui a finalement eu le droit de sortir en face A de single, dans la même version.
Je garde toujours une petite préférence historique pour Moira, mais plus je les écoute, plus je trouve que les deux titres sont particulièrement réussis. Les deux réussissent à associer parfaitement hip hop, groove et énergie rock 'n' roll, ce qui n'est pas une mince affaire.
Now is tomorrow ajoute bien à la sauce une voix soul/gospel, dans le même esprit et avec la même efficacité que le Come together de Primal Scream. Même la version allongée Part 2 est réussie, ce qui est rarement le cas. Quant à Moira Jane's Café, avec sa base Gloria, elle associe super efficacement chant et rap, hip hop et effets psychédéliques, et appelle toujours aussi efficacement à la danse.
En 1990, un label pouvait encore prendre le risque de sortir un disque comme ça avec aucune mention légale pour justifier l'utilisation d'échantillons d'autres disques. C'était la fin d'une époque. Peu de temps après on passait à l'excès inverse, avec un bataillon de juristes nécessaire pour négocier la moindre utilisation d'un extrait de quelques secondes.
Bientôt trente ans ont passé, mais les collectionneurs se semblent pas encore s'intéresser aux disques de Definition of Sound : l'album et les singles se trouvent un peu partout à moins de 1 €, auquel il n'y a que le port à ajouter. Profitez-en pendant qu'il est encore temps...


Definition of Sound, Moira Jane's Café, en direct en 1991 dans l'émission anglaise The Word, avec un peu un son de hangar.


Definition of Sound, Now is tomorrow. Vidéo enregistrée à la télé, avec un son pourri. Il faut absolument écouter aussi le son du disque.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin