25 juin 2016

WILLARD GRANT CONSPIRACY + TELEFUNK : In the fishtank


Acquis chez Emmaüs à Scherwiller le 20 juin 2015
Réf : in the fishtank 8 -- Édité par Konkurrent aux Pays-Bas en 2002
Support : CD 12 cm
6 titres

J'ai acheté ce CD il y a un an chez Emmaüs en Alsace. Il a précédemment fait partie des collections de la Médiathèque de Sélestat.
C'est la chronique de The Handsome Family qui m'a donné envie de réécouter les disques d'un autre groupe d'Americana avec un grand barbu baraqué comme l'un des principaux membres. Robert Fisher est même devenu au fil du temps le seul membre permanent de Willard Grant Conspiracy, groupe qui a débuté avec un deuxième auteur-compositeur, Paul Austin, parti ensuite fonder Transmissionary Six.
J'ai eu l'occasion de voir le groupe en concert le 17 juin 1999, dans la dernière année de L'Usine à Reims. Un bon concert dont je garde peu de souvenirs précis, si ce n'est que la première partie était assurée par Edith Frost, une artiste plutôt timide qui avait ensuite rejoint ses amis WGC sur scène.
In the fishtank était un projet du label hollandais Konkurrent, qui consistait à profiter du passage de groupes en tournée dans le pays pour les inviter à enregistrer rapidement un court CD (deux jours dans le bocal d'un studio pour 20 à 30 minutes de musique) en leur offrant ainsi un espace d'expression et d'expérimentation. 15 titres ont paru entre 1996 et 2009, souvent le fruit de collaborations. Outre celui-ci, ceux qui m'attirent le plus sont le Low + Dirty Three et le Sparklehorse + Fennesz.
C'est Telefunk qui est à l'origine de cette session. Le duo hollandais harcelait Konkurrent depuis un moment pour participer à ce projet, mais le label pensait que ce serait plus intéressant s'ils pouvaient s'associer avec un artiste de renommée internationale substantielle. Ils ont choisi d'inviter Willard Grant Conspiracy, qu'ils connaissaient bien puisque Robert Fisher avait co-produit deux albums de leur groupe précédent Cords. C'est ensuite qu'ils ont décidé de se concentrer sur des chansons traditionnelles d'autour de 1900.
Telefunk est un groupe plutôt électronique, WGC plutôt acoustique. Du coup, exceptionnellement, des répétitions ont été organisées, mais finalement l'osmose s'est produite et Telefunk a apporté au son de WGC une contrebasse, du sampler, des bruits analogues et la voix de sa chanteuse Simone.
Le premier titre, Twistification, sonne vraiment comme du Willard Grant Conspiracy. A tel point qu'on peut considérer cette version comme un canevas pour celle que le groupe a incluse en 2003 sur Regard the end, l'un de ses meilleurs albums.
L'apport de Telefunk se fait plus sentir sur les deux titres suivants, plus rythmiques : Cuckoo, avec une basse bien en avant, et Grün grün, construit autour d'une boite à rythmes. Ces deux titres sont chantés à deux voix, mais Grün grün est aussi bilingue allemand-anglais. 
Near the cross est une belle version d'un hymne religieux du 19e siècle, Jesus keep me near the cross.
Mes titres préférés sont les deux derniers. Just a little rain est une excellente version, également avec boite à rythmes et plusieurs voix, plus sûrement de la contrebasse jouée à l'archet, de What have they done to the rain, une chanson composée en 1962 par Malvina Reynolds dans le cadre d'une campagne pour stopper les essais nucléaires aériens et leurs retombées radioactives. Je ne connaissais pas du tout le nom de Malvina Reynolds, mais elle est aussi notamment l'auteur d'une chanson que j'aime beaucoup, Little boxes, chantée par Pete Seeger et en français par Graeme Allwright.
Dig a hole in the meadow est elle aussi plus connue sous un autre titre, Darlin' Corey. C'est une chanson sur l'alcool de contrebande et aussi sur l'amour, souvent interprétée en version bluegrass, y compris par The Lilly Brothers. Ici, il y a du violon, mais la chanson est très ralentie et est elle aussi dans le plus pur style de Willard Grant Conspiracy.

Ghost republic, le dernier album en date de Willard Gant Conspiracy, date de 2013 mais un nouveau disque est en préparation. 
Telefunk a sorti trois albums entre 1999 et 2003. Je suppose que le groupe n'existe plus depuis longtemps.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin