21 novembre 2015

LAMBCHOP : Lambchop presents...The "Speak up" musical - Up with people !


Acquis chez Oxfam à Dalston le 11 novembre 2015
Réf : 20159-2 -- Edité par City Slang en Angleterre en 2000
Support : CD 12 cm
Titres : Up with people (Edit) -- Up with people (Zero7 remix) -- Miss Prissy

J'ai acheté l'album Nixon à sa sortie, puis assez vite la compilation Tools in the dryer, qui contient Miss Prissy. Je n'ai donc pas cherché particulièrement à acheter le single Up with people !, mais j'ai été bien content de tomber dessus pour pas cher dans une boutique de charité à Londres la semaine dernière.
N'ayant pas le disque, je n'avais jamais remarqué que le titre du single n'était pas tout simplement celui de la chanson principale mais, de façon plus élaborée, Lambchop presents...The "Speak up" musical - Up with people !. J'ai commencé à comprendre pourquoi quand j'ai découvert que Up With People (Debout Avec Le Peuple), c'est d'abord le nom d'un organisme ultra-conservateur appelant à la compréhension entre les peuples qui, depuis les années 1960, monte des comédies musicales avec des étudiants et les fait tourner dans le monde entier. Un truc entre les Poppies et les Scouts, formant une belle jeunesse surtout pas hippie.
N'empêche, j'ai failli rédiger cette chronique sans avoir fait le lien entre la pochette de ce single sorti uniquement en Europe et celle du premier album édité par Up With People ! en 1966 :



La maquette a été reprise, ainsi que les commentaires de soutien de trois progressistes notoires, John Wayne, Pat Boone et Walt Disney, avec un certain effet comique garanti une fois qu'on les applique à Lambchop. D'autant qu'on note que, de "Sing out" ("Chanter de tout son coeur"), on passe à "Speak up" ("Parler haut et fort"), sûrement en référence à la technique vocale de Kurt Wagner.
Je m'étonne quand même car, depuis 2000, j'ai lu des dizaines de chroniques ou de mentions de l'album Nixon et de sa chanson Up with people ! et il me semble que, même chez les américains, personne n'a jamais mentionné l'organisation en question. Et je note une fois de plus, surtout dans le contexte actuel, que derrière un slogan mobilisateur et rassembleur on peut trouver des gens bien, mais aussi d'autres avec des convictions ou des programmes politiques discutables.
Up with people ! est sûrement l'une des chansons les plus connues de Lambchop, mais c'est surtout une de leurs grandes réussites. Musicalement, on a presque une synthèse de trois excellents titres de What another man spills, l'album précédent, Give me your love (Love song), I've been lonely for so long et King of nothing never, mais ces trois-là étaient des reprises et là on a un original excellent, parfait pour résumer à lui tout seul le parcours complet du groupe.
On commence avec un riff de guitare, puis une guitare acoustique et des claquements de mains déjà entraînants. Arrivent ensuite la basse élastique et la voix de Kurt Wagner. Les cuivres font leur apparition quand Kurt fait des "Whou hou hou". La tension monte petit à petit, avec une guitare saturée et les premiers chœurs. Elle finit par se relâcher quand arrive le refrain, avec une ambiance de gospel associant les chœurs et les cuivres. Comme dans les églises du Sud des Etats-Unis ou les comédies musicales d'Up With People, arrivé là on est debout à claquer dans ses mains et à chanter ce refrain qui a l'air entraînant et optimiste, "Up our lives today" (l'expression, "Up with people" ne figure pas dans les paroles de la chanson).
Mais là aussi, les choses ne sont pas tout à fait ce qu'elles semblent. Je me garderai bien de tenter une analyse détaillée des paroles, bien trop allusives pour ce genre d'exercice. D'ailleurs, pour compliquer les choses, elles sont imprimées dans le livre de Nixon du dernier au premier vers. Il est visiblement question en tout cas de procréation et de progéniture, mais cette chanson plein d'allant cache bien son jeu. J'ai du mal à traduire le premier cri de ralliement "Come on undone", mais ça doit tourner autour de quelque chose comme "Venez défaits". Pour le fameux "Up our lives today", qui a l'air lui aussi très positif pris isolément, il faut quand même prendre la peine de se reporter au vers précédent. Kurt Wagner chante "We are screwing", qui tout seul signifie "Nous baisons", mais il n'y a pas de point et, même s'il y a un silence et un changement de partie musicale, il faut bien lire "We are screwing up our lives today", qui signifie "Nous bousillons nos vies aujourd'hui" !
Le remix d'Up with people ! par Zero7 qui est proposé ensuite n'est pas pas mauvais mais, comme la plupart des remixes, il est parfaitement dispensable. Par contre, Miss Prissy, la reprise de Vic Chesnutt qui clôt le disque, est une perle. J'ai déjà eu l'occasion de raconter l'histoire de cette chanson dans une chronique d'un concert de Vic Chesnutt de 2008, la source d'information étant le livret de Tools in the dryer : "Il enchaîne ensuite avec Miss Prissy, qu'il jouait très  souvent au 40 Watt Club avant de la "mettre en retraite" au début des années 1990. Il ne l'a jamais publiée sur disque, mais Lambchop en a enregistré une version  pour l'album-hommage à Vic Gravity of the situation. Leur titre n'a pas été retenu pour l'album et s'est retrouvé par la suite en face B de Up with people. L'expression  "Knuckles on a cheese grater" ("Phalanges sur une rape à fromage") dans le refrain m'a toujours marqué. L'un des innombrables exemples du talent de parolier de Vic Chesnutt."
Kurt Wagner précise aussi dans ses notes de pochette que Lambchop n'avait pas perdu au change puisque, deux ans après l'album hommage pour lequel ils n'avaient pas été retenus, ils ont eu la possibilité d'enregistrer un album entier avec Vic Chesnutt, l'excellent The salesman and Bernadette. Dommage qu'on ne trouve pas sur ce disque une version de Miss Prissy jouée par Lambchop et chantée par Chesnutt, mais je je me plais à penser que j'ai eu l'occasion d'entendre une telle version lors du concert au New Morning le 13 octobre 1998.




Lambchop, Up with people !, au Royal Festival Hall à Londres, en septembre 2000.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin