28 novembre 2015

COCOROSIE : Rainbowarriors


Acquis chez Salvation Army à Deptford le 13 novembre 2015
Réf : tg318pr -- Edité par Touch and Go aux Etats-Unis en 2007 -- For promotional use only - Not for sale
Support : CD 12 cm
Titres : Rainbowarriors (Radio edit) -- Rainbowarriors (Album version) -- Promise (Album version)

Avant de chroniquer La maison de mon rêve plus tôt cette année, j'avais essayé de voir si je ne pouvais pas plutôt me trouver un single ou un disque promo de CocoRosie. Je lorgnais notamment le trois titres promos avec By your side et Terrible angels, plus une version de Beautiful boyz sans Antony, mais je n'en avais pas trouvé d'exemplaire en vente, alors je m'étais rabattu sur l'album.
Et là, chez l'Armée du Salut, entre deux averses de crachin, dans la grande rue de Deptford qui sera bientôt mangée par les programmes de réhabilitation urbaine en cours, voilà que je tombe sur ce CD-R promo à 50 pence. Super !
Il n'y a pas de pochette recto, mais je pense qu'il n'y en a jamais eu car Touch and Go semble avoir eu l'habitude de procéder ainsi pour des disques promo. Par contre, il y a un insert couleurs imprimé recto-verso comme pour un disque du commerce, en plus des autocollants de la boîte chargée des relations presse.
Rainbowarriors est le titre qui ouvre Ghosthorse and stillborn,  le troisième album de CocoRosie. Je n'ai pas l'album, j'ai eu l'occasion de l'écouter, et il est clair que cette chanson est l'une des grandes réussites du disque et un titre très accrocheur, comme il y en a en général au moins un sur les albums du groupe après le premier. Cependant, même si une vidéo a été réalisée, il n'y a pas eu de single commercialisé.
Il y a tout ce qu'on aime chez CocoRosie dans cette chanson. Un rythme comme du hip-hop bancal, les voix des deux soeurs qui se contrastent et se complètent, plein de bruits bizarres, d'animaux, de jouets, de jeux vidéo, et une mélodie portée sûrement par une sorte de synthé, mais qui aurait aussi bien pu être jouée à la cornemuse. La version Radio edit se contente de couper les vingt-cinq dernières secondes de la chanson.
Promise est le deuxième titre de l'album et c'est déjà du CocoRosie plus ordinaire.
Je suis certain d'avoir vu CocoRosie interpréter Rainbowarriors sur scène car, la deuxième fois que j'ai vu le groupe en concert, c'était dans la grande salle de La Cartonnerie à Reims, le 2 juin 2007, dans le cadre de la tournée qui a suivi la sortie de l'album.

CocoRosie a sorti il y a quelques semaines à peine son sixième album, Heartache city.



Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin