17 juin 2012

HENRI SALVADOR : Ahh !!! La garantie foncière


Acquis sur le vide-grenier de Roches-sur-Marne le 10 juin 2012
Réf : RI 10 080 -- Edité par Rigolo en France en 1971
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Ahh !!! La garantie foncière -/- Sex-man

Au stand où j'ai acheté l'album de Howard Werth, j'ai dû récolter une vingtaine de 45 tours à 10 centimes pièce. Quand c'est à ce prix-là et en état correct, je ramasse très large : dès que le nom me dit quelque chose ou qu'un détail attire mon attention, je prends et je trie après. Pour ce qui est d'Henri Salvador, c'est particulier. Le personnage a ses bons et ses mauvais côtés mais, pour ce qui est de ses (très nombreux) disques, surtout les EP des années cinquante et soixante, il y a presque toujours un ou plusieurs titres intéressants, que ce soit une adaptation en français d'un titre anglo-saxon ou un original bizarroïde ou rigolo.
Là, il s'agit d'un deux titres, je savais donc que c'était un peu plus tardif, mais je crois n'avoir jamais vu ce disque auparavant, et le Sex-man de la face B semblait plein de promesses.
Au bout du compte, si elles ne font pas partie de ses plus grandes réussites, ces deux chansons sont plutôt dans la bonne moyenne des productions de Salvador.
En face A, Ahh !!! La garantie foncière évoque un gros scandale politico-financier qui a éclaté fin 1971 (pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous ici ou ). Le chant de Salvador sur ce titre me ferait presque penser à Nino Ferrer...!
Sex-man, une galéjade dont les paroles sont signées Bernard Michel, un collaborateur très régulier de Salvador, a plus à voir avec l'indicatif de la série télé Batman qu'avec James Brown ou le funk.
Un 45 tours honnête, donc, qui ne figure pas parmi les très gros succès de Monsieur Henri, mais qui m'a surpris et intéressé pour un aspect particulier : sa production musicale. Ahh !!! La garantie foncière a une ambiance très jazzy, avec une très grosse basse et du piano, mais la grosse surprise c'est que la batterie c'est de la boite à rythmes (en 1972 !) et sur le refrain il y a une sorte de bruitage étrange (une guitare saturée ? du synthé ?). Au total, le rythme étant enlevé, on a une sorte de heavy jazz détonant. La face B est dans la même veine : les premières notes sont un riff de guitare saturée !!! (là, c'est sûr), la boite à rythmes est encore plus en évidence, et la basse est également toujours présente.
On sait que Henri Salvador a été l'un des premiers chanteurs français à créer, dès 1962, son propre label (Disques Salvador, puis Rigolo). Il avait aussi sa propre maison d'édition et même, pendant un temps, sa propre société de distribution. Comme expliqué sur le site très complet de Sitesalve dédié à sa discographie, "à partir de 1969, Salvador travaille seul à l'élaboration, l'enregistrement et le mixage de ses disques. Le résultat est parfois surprenant, mais sa liberté est totale." Ailleurs, à propos de Petit lapin, sorti aussi en 1972, il est précisé qu'il "commence à dominer les contraintes techniques de l'enregistrement et vu le matériel de l'époque c'est un sacré travail (les boites à rythmes, les réverbes à ressorts, les multipistes et le début des programmations)." Toutes ces remarques s'appliquent parfaitement  aux deux faces de Ahh !!! La garantie foncière, et j'aime particulièrement cette notion de "réverbe à ressort" !! 
Je ne le savais pas en achetant ce disque la semaine dernière mais, quatre ans après sa mort, Henri Salvador revient brusquement à la pointe de l'actualité puisque sort demain Tant de temps, un album posthume reprenant des enregistrements voix réalisés entre 1991 et 1999 réorchestrés pour l'occasion.
Il y a bien des façons de garder vivante la mémoire d'un musicien décédé. La plus simple, c'est de réécouter les disques qu'il a fait de son vivant. On peut comme moi fureter dans les vide-greniers, mais le rôle des labels serait de rééditer  correctement ces enregistrements : j'ai été surpris de constater qu'il n'existe aucun coffret rétrospectif couvrant de façon cohérente et à peu près intégrale la production de la période la plus populaire de Salvador. Ça signifie que, sauf erreur de ma part, les deux faces de ce disque n'ont jamais été rééditées depuis leur parution en 1972 et ne sont actuellement disponibles nulle part.
Et puis, quitte à sortir des inédits posthumes, on pourrait d'abord piocher dans des enregistrements terminés avant d'aller trafiquer des choses inabouties. En tout cas, la grande machine promotionnelle est en marche pour Tant de temps, avec cahier spécial 4 pages dans Le Figaro de ce week-end, et des allégations mensongères dans la promo presse : on va entendre et lire partout que "Le disque présente la seule chanson dont Henri Salvador ait jamais signé texte et musique, Mon amour, une perle de 1962." Je ne suis absolument pas un spécialiste de la discographie de Salvador, mais je sais fort bien que c'est faux. Même si mon scan de l'étiquette ci-dessous est de piètre qualité, il y est inscrit à propos de Ahh !!! La garantie foncière : "Paroles et musique : Henri Salvador"...

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin