06 mars 2010

FRIGHTENED RABBIT : Sing the greys


Acquis chez Parallèles/Gilda à Paris le 4 février 2010
Réf : FATCD67P -- Edité par Fat Cat en Angleterre en 2007 -- Promotional copy - Not for fucking sale
Support : CD 12 cm
12 titres

Comme pour celui de White Denim, il s'agit du premier album d'un jeune groupe réédité par un autre label peu de temps après sa sortie initiale, après avoir été quelque peu bidouillé (réenregistré, remixé, remasterisé, reséquencé...).
Contrairement à White Denim, ce n'est pas la qualité esthétique de la pochette (très moche, si on me demande mon avis, mais c'est probablement volontaire) qui m'a d'abord attiré, juste la mention d'avertissement concernant ce disque hors-commerce. Ce n'est pas menaçant, comme parfois, ce n'est pas non plus neutre : ils se sont juste contentés de rajouter un gros mot bien senti à la formule la plus courante ("Promotional copy - Not for fucking sale") et ça m'a bien plu.
A l'écoute du premier titre, la voix a évoqué des souvenirs à Christophe Dufeu, le chroniqueur de ce disque pour PopNews. Il pensait, à tort apparemment, au chanteur des Counting Crows. Plus loin, il mentionne comme point de repère The Wedding Present et pour ma part c'est surtout à ce groupe que j'ai pensé à l'écoute de The greys et de quelques autres titres de l'album. Pas tant à cause de la voix elle-même, même si la façon de la poser et l'énonciation rappellent effectivement David Gedge, mais c'est plutôt le rythme et la construction de certains morceaux qui, vingt ans après, rappellent le groupe de Leeds, même si la musique de Frightened Rabbit est généralement un peu moins frénétique et électrique. Tous les titres ne sont d'ailleurs pas sur le même schéma, mais à l'exception de Behave ! et Snake, ce sont généralement les titres rapides que je préfère (The greys, Be less rude, Go-go girls), ceux qui du coup se rapprochent le plus de Wedding Present.
Depuis trois ans, Frightened Rabbit suit son chemin, avec un certain succès visiblement. Ils viennent, déjà, de sortir leur troisième album studio, The winter of mixed drinks, et il y a même eu un album live.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin