24 juin 2018

JAH WOOSH : Judy drowned


Offert par Damien R. à Épernay le 23 juin 2018
Réf : SP 10021 - Reggae Power 4 -- Édité par Soul Posters en France vers 1974
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Judy drowned -/- Crooked skank

Damien est tombé sur ce disque en brocante il y a quelques semaines. Il se doutait qu'il ne lui plairait pas mais il a pensé que ce disque reggae des années 1970 intéresserait sûrement l'un de ses amis. Je l'étais, et je le remercie d'autant plus de ce cadeau que j'ai nettement tendance ces derniers temps à revenir bredouille ou quasiment bredouille des brocantes que je visite.
Jah Woosh était ce que les jamaïcains appellent un DJ, c'est à dire non pas un gars qui passe les disques mais une sorte d'animateur qui, dans les soirées dansantes, "toaste" en parlant/chantant sur les versions instrumentales de titres reggae. Sur la compilation The deejays, parue en 2000 dans
la collection Classic reggae, on trouve un large éventail de DJs, de U Roy à I Roy, de Big Youth à Prince Far I, de Dillinger à Dennis Alcapone. Jah Woosh en fait partie, mais c'est vrai que, malgré une discographie conséquente, il n'est pas très renommé par chez nous. Pour ma part, je ne le connaissais que parce que, dans les années 1990, j'ai acheté en solde la compilation We chat you rock, qui est présentée comme une bataille avec I Roy, avec une alternance de titres de ces deux DJs.
Je n'aurais pas imaginé qu'un 45 tours de Jah Woosh ait pu être édité en France dès 1974. C'est parce que je ne connaissais pas vraiment ce label Soul Posters, qui a fait un sérieux travail de défrichage à cette époque, avec notamment la série de cinq 45 tours Reggae Power (celui-ci est le n° 4) et les trois albums compilations très pointus In the land of reggae. Mais j'ai quand même beaucoup de disques Soul Posters chez moi car cette maison a notamment distribué en métropole les disques réunionnais Jackman et les antillais Hit Parade.
Ce 45 tours est extrait du premier album de Jah Woosh. Il est produit par Rupie Edwards, à qui les deux excellents titres sont crédités.
Je ne sais sur quel "riddim" Judy drowned est bâti, mais pour les paroles Jah Woosh s'est inspirée d'une chanson traditionnelle, popularisée sur disque par Harry Belafonte en 1957 sous le titre Judy drownded, sur son album Belafonte sings of the Caribbean. Un peu comme avec Sur le pont de Nantes, c'est l'histoire d'une petite fille qui connaît un destin funeste pour n'avoir pas écouté les conseils sa mère.
En face B, Crooked skank est la version DJ de Down below, un titre d'Errol Dunkley, dont la version instrumentale est due aux Rupie Edwards All Stars.
Jah Woosh, Neville Beckford de son nom de naissance, est mort en 2011 à 59 ans. Il existe un Best of de 24 titres. On ne le trouve peut-être plus facilement en CD, mais on peut l'écouter intégralement en ligne.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin