25 juillet 2017

TCHIBANGA : Giscard Bongo


Acquis sur le vide-grenier de Vertus le 14 juillet 2017
Réf : 2056-550 -- Édité par Polydor en France en 1976
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Giscard Bongo (Bienvenue au Président Giscard d'Estaing -/- Nini

On trouve les disques africains que l'on peut...
Mais, les bonnes trouvailles se faisant rares en brocante, j'ai été bien content d'acheter le 14 juillet trois 45 tours à 50 centimes pièce sur un même stand : celui-ci, plus un EP de Marcel Bianchi que je ne connaissais pas du tout et une édition belge de Ça plane pour moi, avec une pochette différente et Pogo pogo encore indiqué comme face A sur la rondelle.
Je n'ai pas trouvé d'autre disque que celui-ci crédité à Tchibanga.
Il est clair que ce 45 tours a été édité à l'occasion du voyage officiel de Valéry Giscard d'Estaing au Gabon en août 1976, relaté dans le journal télévisé d'Antenne 2 le 6 août (à partir de 1'25).



En plus des danses, des cérémonies, des boubous avec les photos des deux présidents imprimées sur la poitrine, il y a donc eu l'édition de cette chanson, Giscard Bongo.
Musicalement, elle est à la fois entraînante et sans surprise. Côté paroles, c'est la simplicité et l'évidence-mêmes :
  • Le nouveau président de tous les Français
  • L'ami de Bongo et des Gabonais
  • L'ami de l'Afrique et des Africains
  • Ce président-là, c'est Giscard d'Estaing
  • Pour gouverner la France et les Français
  • La France a dit : Giscard à la barre
  • Pour gouverner le Gabon et les Gabonais
  • Nous disons « Bongo à l'avant du bateau »

  • Bongo, c'est l'ami de Giscard
  • Giscard est l'ami de Bongo
  • Bongo, c'est l'ami de Giscard
  • La France est l'amie du Gabon
La surprise vient quand on regarde les crédits de Giscard Bongo. En effet, la chanson est co-signée "A. Bongo - J. Ondo" et un petit tour sur Discogs nous apprend vite que cet A. Bongo est bel et bien Ali Bongo, qui est depuis 2009 le Président du Gabon, comme avant lui son Papa Omar !
Ali Bongo avait 17 ans en 1976, et à l'époque il s'était lancé dans la chanson, comme avant lui sa maman.
Avec Jimmy Ondo, il a sorti un autre 45 tours, Si dans la vie / Restons gabonais restons africains. En 1978 il a même édité un album solo, A brand new man, apparemment funky, en partie produit et arrangé par Fred Wesley des JB's. Il était donc tout désigné pour composer cette ode à Giscard !
La face B, Nini, est un reggae signé par King-Joe Bale, apparemment lui-même fils de diplomate et neveu du président zaïrois Mobutu !
En cherchant un peu, je me suis rendu compte que, au cours de son septennat, plusieurs autres 45 tours en l'honneur de Giscard ont été édités lors de ses voyages dans des contrées éloignées de la métropole. Je n'ai pas trouvé trace de celui de Côte d'Ivoire avec l'orchestre de Manu Dibango mentionné dans une chronique de France Inter à l'occasion des 90 ans de VGE mais, des Antilles à l'Océan Indien, on peut écouter La biguine à Giscard par Richard Cassin (auteur Gérard La Viny), Séga...Destin  par Luc Donat, Séga Giscard 81 par Rose Thérèse, Le Président aux Îles - Séga Giscard par Michel Adélaïde, Marie-Armande et Jean-Claude Moutou ou Bienvenue Papa Giscard d'Estaing par Tétin !
Mais l'amitié ça va ça vient et, à la mort d'Omar Bongo, Valéry Giscard d'Estaing a indiqué avoir rompu avec le président gabonais (avant d'être contredit) quand il avait appris que celui-ci finançait la campagne de Jacques Chirac pour l'élection de 1981 ! Alors, pour des effets comiques, on pourrait imaginer à certaines époques la transposition du refrain "Bongo, c'est l'ami de Giscard, Giscard est l'ami de Bongo" avec d'autres paires politiques dont l'entente a mal tourné, comme Hitler et Staline, Mitterrand et Saddam, Sarkozy et Kadhafi, Sarkozy et Assad, voire même bientôt, qui sait ?, Macron et Trump.
Sinon, pour ce qui est des chansons politiques africaines, je préfère celles de Franklin Boukaka.

2 commentaires:

debout a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=amOe07MSFdA

non corrélé bien sûr à un quelconque voyage en des terres lointaines, cet "hymne" à l'accordéoniste qui s'invitait à dîner chez l'électeur potentiel vole tout de même bien au dessus de ce nid de coucou gabonais.

Pol Dodu a dit…

Je dirais que ça vole ni au-dessus ni en-dessous, plutôt à côté, sur un autre plan.
Dans son style, c'est très réussi. Je me demande si Giscard le Survivant et Le Vieux Thorax connaissent ce disque.

LinkWithin

Linkwithin