21 mars 2015

DECOUVREZ LES ILES


Acquis chez Emmaüs à Reims le 6 mars 2015
Réf : MS 115 -- Edité par Manuiti à Tahiti vers 1975 -- Disque gratuit -- Disque offert par Air Polynésie
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Borabora nui -/- Manu e -- Pahua naero ore

Je suis repassé chez Emmaüs à Reims. Toujours très peu de nouveaux disques, à part une poignée de 45 tours parmi des dizaines d'autres qui visiblement n'étaient pas là lors de ma précédente visite. J'en suis revenu une fois de plus avec un 45 tours publicitaire à pochette ouvrante intéressant. Après la musique de Michel Colombier pour Promo-France, voici une invitation à découvrir les îles ! Et elle est bienvenue cette invitation, car le voyage en musique, c'est le voyage économique ! Le voyage en musique,  c'est le voyage écologique !
Ce 45 tours concocté par Manuiti, le label tahitien d'Yves Roche, était probablement distribué aux clients potentiels d'Air Polynésie dans les agences de voyages et sur les foires et salons. Comme pour le Promo-France, il y a eu au moins deux pochettes pour le même disque, puisque l'exemplaire présenté chez Discogs, s'il a le même recto, comporte des publicités différentes à l'intérieur et au dos.
Sur les publicités de mon exemplaire, on trouve tout ce qui est essentiel pour les touristes : des hôtels, dont l'un au moins ne déparerait à La Grande-Motte, des boutiques de parfumerie, bijouterie, artisanat, et surtout quatre pubs pour le secteur automobile. Indispensable, la voiture, surtout dans les îles. Alors, on a l'agence de location Avis, la société pétrolière Chevron, les pneumatiques Dunlop, et aussi le comptoir d'importation Fare Ute qui vante la Golf Diesel, "véritable voiture de l'année", ce qui nous donne un indice pour dater le disque, la Golf ayant été commercialisée à partir de 1974.



Sur le disque lui-même, il manque le nom des interprètes, mais il me semble que j'ai pu les retrouver.
Borabora nui est une chanson signée Petiot et Roche qui a dû devenir un classique, si j'en juge par le nombre de versions qu'on en trouve. Celle-ci est excellente : une basse électrique, certes, mais avec des ukulélés et une flûte très présente, plus un chant et des choeurs excellents. Une des nombreuses perles de ces îles paradisiaques, où l'on vit d'amour, de soleil et de musique (J'essaie de voir si j'ai une chance de me recycler dans la communication...). Cette version est créditée à Tamarii Punaruu sur la compilation Tahiti Kaina Party sortie en 2009.
En face B, on trouve deux titres traditionnels, enregistrés en public. Pas mauvais du tout, mais je préfère en général les chansons tahitiennes à ces chants et danses folkloriques. Je n'en suis pas certain à 100%, mais je parierais bien qu'il s'agit de deux extraits de l'album Manuiti Tiurai : Tahiti festival de Coco et son groupe folklorique Temaeva, où ils sont enchaînes dans cet ordre sur la face B.
Je n'ai pas été à Tahiti, et je risque peu d'y aller, mais ce disque me suffit bien et a toute sa place dans ma collection de disques polynésiens.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin