10 mars 2015

HOMAGE TO PRESIDENT J. F. KENNEDY


Acquis sur le vide-grenier de Fontaine-sur-Ay le 14 avril 2013
Réf : 13.002 -- Edité par Lebriot en France vers 1968
Support : 33 tours 17 cm
Titres : Homage to President J. F. Kennedy -- Hommage au Président Kennedy -/- Sure ! You get me... ! -- Je vous en prie... ! -- Hymne au Peuple Américain

J'ai acheté ce disque pour 10 centimes le même jour que le Slade Alive !. La pochette m'a interpellé, et surtout le laïus au dos, un "Avis à l'auditeur" qui explique que le disque est "le résultat du Procédé Mélodique Marcel Blériot, sous Copyright International, Médaillé d'Argent au Concours International des Inventeurs de Bruxelles 1967, Médaillé de Bronze au Concours Lépine de Paris 1967, et Médaillé d'Or à New-York (Sept. 1967).
Ensuite, le texte décrit le principe du procédé de composition visant à maintenir l'unisson constant, de deux façons, si j'ai bien tout compris : soit en calant la musique sur la voix en attribuant des notes musicales correspondant à la hauteur des syllabes chantés (c'est une "phonétique musicalisée"), soit inversement, mais quelque part c'est bien la même chose, en chantant avec une consonance phonético-musicale constante sur une musique connue.
On trouve le résultat de ces innovations sur ce disque en hommage au Président John Fitzgerald Kennedy.
L'hommage lui-même avec la musique calée sur la voix, en version américaine et française, donne un truc carrément bizarre, qui hésite entre l'avant-garde et l'insupportable (en penchant plutôt pour le second, pour ce qui me concerne !) :

Hommage au Président Kennedy.

Pour illustrer l'autre aspect du procédé, c'est La musique de When the Saints go marching in qui a été choisie. Déjà, là, on part sur un meilleur pied car, depuis qu'on me l'a fait chanter gamin quand j'étais en colonie, j'ai toujours apprécié cette chanson entraînante, et il doit être difficile d'en faire une mauvaise version. Côté musique, celle-ci est une version jazz "normale" mais de bonne facture. Côté paroles, on a à nouveau une version en anglais et une en français. Celle en français, Je vous en prie...!, est intéressante car elle s'affranchit en partie de la syntaxe : "Je vous en prie !, je vous l'ai dit, je vous redis, vous me faites fou de joie. Tout m'a plu et suis si gai, prêt pour telle vie ou plus aller" :

Je vous en prie... !.

Le dernier titre de ce petit 33 tours, est un Hymne au Peuple Américain, simplement instrumental (donc, le procédé n'est pas appliqué), dans une ambiance d'harmonie-fanfare. Rien d'original mais ce n'est pas désagréable. Si j'ai choisi de chroniquer cet étrange disque, c'est que je n'en ai trouvé aucune mention en ligne. Pas plus de trace du disque sur le même procédé portant première Série Pédagogique des Fables de Jean de La Fontaine ou de la version méthodique de ce disque en 33 tours 25 cm au prix de 40 francs (mais c'était une souscription qui n'a peut-être jamais abouti). La litanie des prix et médailles me fait penser que ces disques devaient surtout être vendus sur les foires et salons plutôt que dans les circuits habituels de distribution. Cela explique peut-être leur apparente rareté. D'une manière générale, j'ai trouvé très peu d'informations sur Marcel Blériot et ses Editions Musicales Lebriot à Formerie dans l'Oise. La même équipe, l'auteur-compositeur Jean-Marie Tibérol, le transcripteur musical-réalisateur René Landemar et le chef d'orchestre Guy Prevel a réalisé au moins un autre disque, un acrostiche en Hommage au roi Albert de Belgique. Chez Rondcarré, j'ai trouvé un billet très intéressant sur deux 45 tours proposant chacun quatre succès de Jean-Marie Tibérol, chantés d'une part en anglais par Gil Bergyl et d'autre part en français par Réjane et René Landemar. Roncarré les propose en écoute séparément et mixés ensemble, mais malheureusement ça ne fonctionne pas sur mon ordinateur. J'ai juste pu écouter l'un des titres, Le congé amoureux, chez Popcorn Oldies, et c'est quelque chose ! Les deux 45 tours de Rondcarré sont édités chez Belfort Disques, mais publiés aux Editions Musicales Lebriot. René Landemar a trois disques répertoriés chez Encyclopédisque, mais a aussi fait un album en collaboration avec Pierre Dac de Poèmes et chansons érotico-philosophiques ! Voilà le genre de curiosité qui se cache dans la production discographique. Peut-être allons-nous en découvrir prochainement plus sur le Procédé Mélodique de Marcel Blériot...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

en dehors du fait que je n'ai rien compris aux explications du procédé (et j'ai lu les notes de pochette),s'il faut bien reconnaître que la voix n'est pas tjrs juste c'est en fait très très proche du style nougaro et vu par celui ci ça aurait pu avoir de la gueule. Du coup ici c'est plus proche de à fuir que de l'avant garde! Une trouvaille qd même ph

LinkWithin

Linkwithin