17 mai 2014

FRANCO ET ORCH. T.P. O.K. JAZZ : Liberté


Acquis à Ay le 9 mai 2014
Réf : 91 232 -- Edité par African en France en 1976
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Liberté 1 -/- Liberté 2

Un seul disque africain dans le lot acheté la semaine dernière à Ay, mais c'est un 45 tours de Franco en très bon état, je ne vais pas me plaindre ! Ça doit mon deuxième de l'O.K. Jazz, après le Congo rhythm.
On voit rarement passer ces disques, pourtant je suis toujours surpris  par le nombre de références de 45 tours africains édités en France dans les années 1970, ici par African ou ailleurs par Pathé Marconi. Là, on a le n° 7 de la collection Editions Populaires, qui en compte au moins 31, sans compter les n°s bis.
J'ai déjà évoqué ici l'un des cinq albums sortis en 1981 par Franco pour son Quart de siècle. Fort logiquement, en 1976, cinq ans plus tôt, c'est ses vingt ans de carrière que Franco fêtait, avec un double album intitulé tout simplement 20éme anniversaire, qui s'ouvrait avec un titre de plus de neuf minutes, Liberté.
C'est cette pièce qu'on retrouve coupée en deux en plein milieu et gravée sur les deux faces d'un 45 tours. La pochette est très moche, comme pour la plupart des parutions de Franco. Dommage, mais heureusement, à l'inverse, la musique est le plus souvent excellente.
C'est bien le cas ici, dès les premières notes. La première minute sonne très afro-cubain, avec un son très pur, notamment une belle basse bien ronde, si bien que j'ai cru un instant qu'il s'agissait de la réédition d'un enregistrement fin années cinquante-début années soixante. Mais non, on est bien au milieu des années soixante-dix, mais il n'y a aucune scorie, juste du chant et des choeurs, des percussions et des guitares électriques, le tout à la fois plein de fraîcheur et parfaitement en place, comme on peut le voir dans le précieux document filmé ci-dessous.
Je ne comprends pas les paroles de cet hymne à la liberté, mais sur la fin, quand les guitares et les cuivres se déchaînent et se répondent, on entend en français l'exhortation "Ecoutez cette musique, la musique des champions d'Afrique". Il n'y a pas à se forcer pour y obéir !



2 commentaires:

debout a dit…

Excellent document filmé... c'était juste avant que les glandus de la sono mondiale (les Peter Gabriel et consorts) ne nivellent le son de ces orchestres, n'en uniformisent les musiques à grands coups de reverbs japonaises et de chœurs grandiloquents, les taillant et rabotant pour la bande F.M..

Anonyme a dit…

des chefs d'oeuvre il y en a à la pelle dans cette musique, pour les curieux 2 morceaux extraordinaires sur you tube: "savon omo" du géant tabu ley et "massu" par jolie detta (une chanson de franco). Dernier truc: en écoutant ces musiques on voit avec consternation le nbre de musiciens, interprètes morts du sida en Afrique. Ph

LinkWithin

Linkwithin