29 mai 2014

BILLY PEPPER AND THE PEPPERPOTS : Merseymania


Acquis chez Holidays For Heroes à Saint Clément le 25 mai 2014
Réf : HUR-ALL 731 -- Edité par Hurrah en Angleterre en 1964
Support : 33 tours 30 cm
10 titres

Dimanche en fin de matinée. On s'apprête à descendre du bus pour une journée de balade en bord de mer à Jersey. Pour une fois, je n'ai aucun projet de traîner les boutiques, vide-greniers ou équivalents. Mais juste avant l'arrêt, devant le blockhaus transformé en musée militaire, on voit la mention magique : "charity shop". Ce point de vente a été créé pour lever des fonds pour Holidays For Heroes, qui offre depuis 2008 des séjours de vacances d'une semaine à Jersey à des anciens combattants. La boutique n'ouvre que quelques heures par semaine, mais on était en plein dans l'un des créneaux !

Jusque là, je n'avais acheté aucun 33 tours à Jersey car je n'avais rien vu de suffisamment intéressant pour que ça vaille la peine de le trimballer dans un sac pendant tout le trajet de retour. Mais là, j'ai tout de suite su que j'allais porter ce sac de disques, puisque j'ai trouvé d'abord un 25 cm des années 1950 enregistré dans le sud-marocain et surtout un 33 tours de 1964 de Sweet Emma and her Preservation Jazz Hall Band, un disque dont Philippe R. m'a dit beaucoup de bien après en avoir justement trouvé un exemplaire il y a quelques semaine à peine. Mais ce n'est pas tout. Une des bénévoles qui tient la boutique m'a vu plongé dans le petit rayon disques et m'a demandé si j'étais intéressé par d'autres disques qu'elle avait de côté. Bien sûr que j'étais intéressé ! Et quelques minutes plus tard, elle est arrivée avec un chariot contenant deux cartons de 33 tours qui venaient en fait d'être donnés par un couple présent dans la boutique, à qui j'ai laissé de bon coeur le 33 tours The original Tennessee Three in Jersey que j'étais en train de regarder et qui les intéressait car ils avaient eu l'occasion de rencontrer les musiciens. Au total, je suis ressorti de la boutique avec sept disques, dont au moins un, ce Merseymania, venait des deux cartons supplémentaires.
J'ai donc porté le sac toute la journée, la seule de grand soleil pendant notre séjour, et il a fallu que je sois vigilant pour le préserver intact. J'ai essayé de faire la sieste quelques minutes sur le sable, en prenant bien soin de mettre le sac debout contre ma tête pour qu'il ne prenne pas trop le soleil. Le sac est tombé une fois, puis très vite après une deuxième fois. Je pensais que c'était le vent, mais non, un goéland, mélomane ou plus sûrement affamé, essayait de fouiller mon sac ! Il n'a heureusement pas eu le temps d'abimer mes disques même s'il a fait entrer du sable dans le sac.


Le goéland tout fier de son forfait.

Les habitués de Vivonzeureux! qui ont l'oeil auront sûrement tiqué en voyant la photo de pochette de cet album de Billy Pepper and the Pepperpots. Aucun doute, c'est la même photo que celle du 45 tours We love you Beatles chroniqué il y a dix-huit mois. J'ai pensé initialement que l'album contenait les titres du 45 tours, mais non, aucun rapport. Il s'avère que la photo est créditée à l'agence Reuters et il n'est pas très surprenant que deux labels différents l'aient sélectionnée pour illustrer un disque en rapport avec la Beatlemania.
C'est bien de cela qu'il s'agit ici, capitaliser sur le Mersey sound et la Beatlemania en sortant un disque à la façon des Beatles. Hurrah est une sous-marque de la société Pickwick, spécialiste de ce genre de parasitage. Les notes de pochette ont beau prétendre que Billy Pepper and the Pepperpots sont originaires de Liverpool, il n'en est rien car ce groupe n'a jamais existé. De nombreuses hypothèses farfelues circulent sur l'identité des musiciens mais le plus probable est qu'il s'agit de Billy Shepherd et de son orchestre, actif depuis les années cinquante dans différents styles (Country et Western, latino, Madison). Billy Shepherd signe cinq des sept titres "originaux" de ce disque, les deux autres étant crédités à Jimmy Fraser. Je mets originaux entre guillemets car il s'agit bien ici d'exercices de styles, de chansons à la manière des Beatles du début, avec des riffs de guitare et des "Ouh" stratégiquement placés. Clairement, les musiciens sont compétents, mais un peu patauds, et les arrangements de voix sont loin d'être aussi bien travaillés que chez les vrais Beatles, mais si on aime le genre, ça s'écoute gentiment (surtout This is what I mean, Tell me I'm the one Your kind of love et I'll have to get another girl) et ça aurait pu passer sans problème dans une boum. Deux vraies reprises des Beatles, I want to hold your hand et I saw her standing there sont stratégiquement placées au début de chaque face et il y a aussi un arrangement "rock" du gospel Joshua fit the battle of Jericho.
Tout cela reste au niveau de l'anecdotique, bien sûr, mais il y avait du beurre à faire avec la Beatlemania et un deuxième disque attribué à Billy Pepper and the Pepperpots, Beat !!!!! More Merseymania, est paru quelques mois plus tard. Les vingt titres ont même été compilés sur un CD en 2000 sous le titre Merseymania! : 20 fab sounds of the sixties.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Si même les goélands s'y mettent, aorès les requins de vide grenier on va avoir du mal à poursuivre notre quête en toute sécurité Ph

LinkWithin

Linkwithin