14 mars 2014

DAN MICHAELSON & THE COASTGUARDS : Saltwater


Acquis chez Gibert Joseph à Lyon le 21 février 2014
Réf : MI0134CD -- Edité par Memphis Industries en Angleterre en 2009
Support : CD 12 cm
10 titres

Des pochettes d'une fadeur pareille, ça devrait être interdit. J'ai acheté ce disque malgré sa pochette pour deux raisons : je connaissais de réputation le label Memphis Industries et il était vendu seulement 1 €. A 2,10 €, le prix de base des CD soldés chez Gibert Joseph, je l'aurais laissé dans sa caisse, et j'aurais eu tort, car c'est un disque qui m'a beaucoup plu.
Je ne connaissais pas du tout Dan Michaelson, d'abord connu comme membre d'Absentee. Saltwater est le premier album sous son nom. Il en a sorti trois depuis, où il est accompagné par les Coastguards. Le plus récent, Blindspot, est sorti l'an dernier. Sur cet album, les membres des Coastguards comprennent des musiciens issus d'Absentee, de Fields, de Broken Family Band, de Rumblestrips, des Magic Numbers et du groupe qui accompagne Ed Harcourt.
Dan Michaelson a une grosse voix de basse, et une élocution particulière qui fait que, dès les premières notes du disque, j'ai pensé à Bill Callahan, qui se trouve être le point de référence le plus souvent évoqué à son propos. Mais en fait, sur les chansons qui comportent des cuivres, notamment les deux premières, Ease on in et Now I'm a coastguard, cette voix un peu traînante et l'ensemble de la production m'ont surtout rappelé Steve Westfield, dans une version un peu moins usée et déglinguée.
L'album a été enregistré en deux sessions. Clairement, la seconde, dont sont issus les quatre derniers titres, est un petit cran en-dessous, mais ça reste très bien. Et surtout, les cinq-six premiers titres, parmi lesquels le single Bust, sont vraiment excellents et s'enchaînent parfaitement. Et donc, désormais, quelle que soit la pochette et même les yeux fermés, je n'hésiterai plus à acheter les disques de Dan Michaelson quand je tomberai dessus...

Saltwater est toujours en vente chez Memphis Industries.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin