11 mai 2013

THE BYRDS : All I really want to do


Acquis chez All Aboard à Londres le 26 avril 2013
Réf : 201796 -- Edité par CBS en Angleterre en 1965
Support : 45 tours 17 cm
Titres : All I really want to do -/- Feel a whole lot better

Le disque traînait sans pochette avec une vingtaine d'autres 45 tours dans une corbeille en plastique, mais il n'avait pas l'air en trop mauvais état. Sachant que, comme l'immense majorité des singles anglais de l'époque, il n'avait probablement jamais eu de pochette illustrée, j'ai récupéré une pochette neutre sur un autre disque et j'ai fait l'affaire. Un classique sixties à 1 £, de nos jours ça ne se refuse pas.
All I really want to do est le deuxième single des Byrds et, après le succès de Mr tambourine man, la maison de disques (la même pour les deux artistes) a dû insister pour sortir une autre reprise de Bob Dylan. Si dans sa version originale par Dylan, All I really want to do est avant tout une chanson légère, où Dylan joue comme un petit fou, avec son chant et ses paroles, avec le concept même de chanson d'amour (on peut considérer que L'amour avec toi de Polnareff, avec une approche différente, est une petite cousine de 1966 ce cette chanson), les Byrds en font une pop song "normale". Pas de rigolade, pas d'ironie, mais un changement de monde pour passer du folk au rock, du second degré au tube à la Beatles.
Je connaissais l'histoire de Sonny et Cher qui, après les avoir vus sur scène, auraient repompé l'arrangement de cette chanson par les Byrds pour en faire le premier 45 tours solo de Cher au moment même où les Byrds allaient sortir leur version (ils se sont du coup partagé les ventes, Cher réussissant mieux aux Etats-Unis, les Byrds ailleurs). Ce que je ne savais pas en achetant ce 45 tours, c'est qu'il a ceci d'intéressant que la version qui y est gravée est un enregistrement différent de celui qui figure sur le premier album des Byrds (la version album date du 8 mars 1965, celle-ci du 14 avril).
En face B, Feel a whole lot better prouve s'il en était besoin que les Byrds n'avaient pas besoin de Dylan pour écrire d'excellentes chansons et celle-ci, aussi incluse sur le premier album, méritait mieux qu'un statut de face B (qui ne l'a d'ailleurs pas empêchée de devenir un classique). Sur ce titre, les Byrds sont folk avec la douze cordes, pop avec leurs célèbres voix en choeurs, et surtout rock avec tout le reste (Avec Eight miles high et So you want to be a rock 'n' roll star, c'est l'un de leurs grands titres rock).
Ce titre serait en partie inspiré par la version de Needles and pins par les Searchers. Je ne suis pas allé vérifier, mais si c'est le cas c'est un juste retour des choses puisqu'à l'origine cette chanson a été écrite par Sonny Bono !
Pour ma part, j'ai pris les choses à rebours avec cette chanson, puisqu'avant de connaître cette version originale, j'ai déjà dû entendre la reprise des Flamin' Groovies, et surtout j'ai beaucoup écouté 50 years of fun, le premier single de Biff, Bang, Pow !, dont l'intro vient directement de Feel a whole lot better.




Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin