15 octobre 2011

THE JESUS AND MARY CHAIN : I hate rock 'n' roll


Acquis par correspondance via Discogs en Belgique en septembre 2011
Réf : 0630-10522-2 -- Edité par Blanco Y Negro en Allemagne en 1995 -- Promotion copy only not for resale
Support : CD  12 cm
Titres : I hate rock 'n' roll -- Bleed me -- 33 1/3 -- Lost star

Après nous être penchés sur les tous débuts de Jesus and Mary Chain avec Upside down et Psychocandy, on va s'intéresser à la fin de parcours du groupe (en fin de la première partie de ce parcours avant la reformation de ces dernières années) avec ce single qui, dix ans après Never understand, fut le dernier sorti chez Blanco Y Negro., d'autant que Demon a désormais bouclé avec Munki son programme de réédition des six albums studio du groupe grossis d'un deuxième CD et d'un DVD.
Etant donné qu'à ce moment-là je m'intéressais beaucoup moins à JAMC, je dois bien dire que je suis passé complètement à côté de la sortie de I hate rock 'n' roll. C'est bien simple, jusqu'à il y a peu, je ne suis même pas sûr que je connaissais son existence ! Il faut dire que cette poussée de bile de William Reid (celui des deux frères qui tient la guitare - et qui chante aussi - tête baissée, agenouillé devant son ampli, dos tourné au public) a mis toutes les chances de son côté pour ne pas passer en radio ou à la télé. Ironiquement, les paroles proclament "I love the BBC, I love it when they're pissin' on me and I love MTV, I love it when they're shittin' on me". Avec ça, le groupe était certain de n'avoir aucune chance de passer sur Radio 1, à Top of the pops ou dans 120 minutes !, ce qui ne les a pas empêchés de réaliser un clip !
D'ailleurs, il est même étonnant que Blanco / Warner ait accepté de sortir ça en single. Ils étaient à bout de toute façon : après la sortie de ce maxi, ils en ont repris le titre et la pochette pour Hate rock 'n' roll, la troisième compilation de singles et raretés du groupe après Barbed wire kisses et The sound of speed, puis ils ont écouté les premières démos de Munki et ont décidé d'arrêter là les frais, incitant les frères Reid à retourner au bercail Creation pour sortir cet ultime album.
Musicalement, I hate rock 'n' roll est quand même une baffe, une grosse giclée de haine, d'énergie, d'électricité réjouissante. Après les quelques couplets presque sages, on a droit à une bonne minute de magma sonore instrumental, agrémenté de ce qui ressemble presque à un solo de guitare. On retrouve là ce qui a plu aux Pixies chez Mary Chain (Ils ont repris Head on sur Trompe le monde) et tant inspié My Bloody Valentine. Ça éclate, et ça se termine sur ce constat : "Rock 'n' roll hates me, I hate rock 'n' roll".
Les trois titres suivants sont dans le style ballade plus calme du groupe, ce qui n'exclut jamais une partie de guitare bruyante à un moment ou un autre, à la fin de Bleed me ou au milieu de 33 1/3 par exemple.
Rien d'extraordinaire dans tout ça, mais ces quatre titres auraient fait un tiers d'album tout à fait consistant. Au bout du compte, Hate rock 'n' roll se retrouvera en clôture de Munki. Un final adéquat pour le chant du cygne du groupe.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin