17 septembre 2011

GRANDADDY : The crystal lake


Acquis je ne sais franchement plus où ni comment vers 2001
Réf : VVR5015693 -- Edité par V2 en Europe en 2001
Support : CD 12 cm
Titres : The crystal lake -- Moe Bandy Mountaineers -- She-deleter -- What can't be erased -- I don't want to record anymore

Onze ans après sa sortie initiale, The sophtware slump, le deuxième album de Grandaddy, vient d'avoir droit à sa réédition en grande pompe, en version double-CD avec faces B, raretés et inédits en bonus. Pour ma part, c'est dès la sortie de ce disque que, constatant que les longues ballades pseudo-cosmiques ce n'est décidément pas mon truc (même si, quand c'est Grandaddy qui les joue je ne les déteste pas, loin de là), j'ai entrepris de me concentrer sur certains aspects de la production du groupe de Jason Lytle : les titres courts, pop ou bruyants des albums, les EP bricolés, les démos et autres faces B pleines de fraîcheur. J'ai même édité une sélection de ces Pépites de Pépé sur Vivonzeureux! Records.
Concrètement, ça signifie que, sur Sophtware slump, même si j'aime beaucoup Miner at the dial-a-view ou Jed' other poem (Beautiful ground), mes titres préférés sont The crystal lake, Hewlett's daughter, Chartsengrafs et Broken household appliance national forest.
Sans trop de surprise, c'est The crystal lake qui a été le premier single extrait de l'album en 2000. C'est une chanson assez rapide, très pop, avec un un petit riff de guitare digne du Cure d'In between days. Les paroles sont bien, sur un gars qui regrette d'avoir quitté sa campagne pour la grande ville, et la vidéo est bien drôle aussi. En France, ce single n'a pas été commercialisé en tant que tel : V2 s'est contenté d'ajouter un deuxième CD, dans une pochette cartonnée reproduisant celle de l'album, qui a été fourni aux premiers acheteurs de The sophtware slump (principalement dans les FNAC je crois). Acheteurs qui se sont retrouvés à acheter d'un seul coup deux versions identiques de The crystal lake, celle de l'album et celle de la face A du single.
Et ce n'était pas fini, car The crystal lake n'a pas vraiment marché en Angleterre à sa sortie en mai 2000. Alors, après avoir sorti Hewlett's daughter en single, V2 a remis le couvert en 2001 en rééditant The crystal lake avec une nouvelle pochette et de nouvelles faces B. Etant donné que je figurais sur les listes de promo anglaises de Grandaddy depuis que j'avais reçu Machines are not she, je recevais presque à chaque sortie une carte postale. Pour la deuxième sortie de The crystal lake, il s'agissait d'une petite carte reproduisant la pochette du CD 1 anglais, qui s'ouvrait pour nous proposer, découpée et en relief, la famille esquimau vue sur la pochette du CD 2 anglais (sur ma photo, on ne se rend pas compte que les esquimaux sont découpés et à la verticale de la carte) :


Au bout du compte, je n'ai acheté aucun des deux CD anglais puisque j'ai eu la chance de tomber sur l'édition européenne de ce single, qui a le grand avantage de rassembler sur un seul disque les quatre faces B des CD anglais. Dommage que V2 Europe n'ait pas poussé sa logique jusqu'au bout et ait oublié d'inclure Rode my bike to my sister's wedding, qu'on trouvait en face B du 45 tours !
Parmi ces faces B, mes deux préférées sont aussi les deux plus courtes, que j'ai incluses sur Les pépites de Pépé. Il s'agit de la blague country Moe Bandy moutaineers, en référence au chanteur Moe Bandy, où il est question d'arrêter le whiskey, le vin et la bière tellement les effets d'un pulvérisateur nasal acheté dans un bric-à-brac sont bien plus efficaces pour planer, et de I don't want to record anymore, probablement composé à un moment où le bricolo de génie du studio maison qu'est Jason Lytle avait dépassé la dose prescrite !
She-deleter est un de ces titres (de près de six minutes) en plusieurs parties que Grandaddy affectionnait à l'époque. Après une minute calme au piano, un "solo" de batterie de trente secondes tellement basique que n'importe qui pourrait le jouer après une demie-leçon, introduit une partie électrique à la Pavement.
What can't be erased est une belle chanson lente qui n'aurait pas déparé sur l'album. C'est d'ailleurs chose faite en 2011 puisque bien sûr les cinq titres de ce CD se retrouvent tous sur la nouvelle édition de The sophtware slump.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin