18 avril 2010

JOHN FOGERTY : Rockin' all over the world


Acquis sur le vide-grenier de Condé-sur-Marne le 5 avril 2010
Réf : 17 046 -- Edité par Fantasy en France en 1975
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Rockin' all over the world -/- The wall

Dans le lot qui comprenait le disque d'Alban, le seul disque rock était ce 45 tours solo de John Fogerty, l'ex-leader de Creedence Clearwater Revival, qui pose cool sur la pochette, en parfaite tenue de cow-boy, chemise, jean et bottes. Le stetson ne doit pas être loin.
Evidemment, le titre Rockin' all over the world me rappelait quelque chose, notamment les albums de Status Quo que les copains du quartier avaient tous chez eux vers 78-79, mais sur le coup je ne savais pas, ou je ne me souvenais pas, que la chanson écrite par John Fogerty est bien la même, ici dans sa version originale, que celle qui a donné son titre à un album de Status Quo en 1977 quand la groupe de boogie anglais l'a reprise.
Ce 45 tours est extrait d'un album intitulé tout simplement John Fogerty, sorti en 1975, qui est à la fois son premier et son deuxième album solo. Je m'explique, c'est le premier à sortir sous son nom, mais Fogerty avait déjà sorti en 1973 un album de reprises country sous le pseudonyme des Blue Ridge Rangers (un disque auquel John Fogerty a donné récemment une suite, The Blue Ridge Rangers rides again).
Il n'y a qu'une chose à dire à propos de cet enregistrement original de Rockin' all over the world par John Fogerty : c'est une bonne chanson qui est largement au niveau des meilleures de Creedence Clearwater Revival. Musicalement, c'est impressionnant : faites écouter l'intro à n'importe quel fan de rock et il dira aussitôt que c'est du CCR. Les paroles sont légères mais pleines de vie. C'est un hymne à la joie de se retrouver à quatre heures du matin pour partir rocker dans le monde entier. Ça marche pour tout le monde, même si le monde entier, dans la plupart des cas, c'est un rade minable à 200 bornes de là. On comprend que, après Status Quo, des rockeurs du monde entier se soient appropriés cet hymne, de Bruce Springsteen à Bon Jovi. John Fogerty joue lui aussi très souvent cette chanson sur scène, la plupart du temps en rappel.
Le paradoxe quand même pour  cet enregistrement studio original de Rockin' all over the world, c'est que cette ode au groupe de rock a été publiée après la séparation de CCR par un Fogerty qui est effectivement en solo sur cette chanson, c'est à dire qu'il joue tous les instruments, basse et batterie compris, comme c'est le cas sur l'intégralité de ses deux albums de 73 et 75. Le message caché étant peut-être que le meilleur moyen de le faire durer est d'être un groupe de rock à soi tout seul, comme le chantait Renaud !
The wall en face B est une autre chanson au son Creedence qui, sans avoir la force d'un hymne, est d'excellente tenue.
En 2009, les organisateurs du Festival de Montreux ont eu l'idée de programmer une soirée Rockin' all over the world avec Status Quo et John Fogerty à l'affiche. Evidemment, les deux ont joué la chanson ce soir-là sur scène, mais sans se croiser ni collaborer pour autant. Ce n'est pas vraiment étonnant car on imagine bien qu'ils ont peu de choses en commun.
Alors que je me disais que Rockin' all over the world mériterait de figurer aux côtés des tubes de CCR sur les compilations best-of du groupe, j'ai découvert que c'était déjà le cas, puisqu'on en trouve une version live sur The long road home, qui mérite donc bien son sous-titre de The ultimate John Fogerty-Creedence collection.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin