05 avril 2010

JASMINE MINKS : Poppy white EP


Offert par Jim Jasmine Minks par correspondance en mars 2010
Réf : EAT1 -- Edité par Oatcake en Ecosse en 2010
Support : CD 12 cm
Titres : Poppy white -- Distraction -- Dead and gone -- Rain

Jim Jasmine garde la pêche. Il vient même de se lancer dans l'aventure d'un label indépendant, Oatcake, afin de diffuser notamment les productions de ses projets actuels avec Sleepyard et apb. Pour commencer cependant, il a plongé dans ses archives pour en ressortir quatre titres inédits des Jasmine Minks, en hommage à deux proches du groupe récemment décédés, Foosky et Mark.
La surprise pour moi vient que ces enregistrements datent de 1992. J'ai suivi de très près le parcours des Jasmine Minks, depuis leurs débuts au Living Room en 1984 jusqu'à Popartglory, l'album de la résurrection en 2001. mais, comme je l'écrivais en 1998 dans Vivonzeureux!, j'étais persuadé que le groupe s'était séparé après l'album Scratch the surface en 1989 avant de se retrouver en 1998, ce qui a mené notamment à l'album auto-produit Veritas en 2000.
Faux, donc, puisque, si séparation il y a eu, elle est intervenue après 1992, comme le prouvent les titres de cet EP enregistrés par trois membres originaux du groupe (Jim Shepherd, Tom Reid, Martin Kenna) plus Robert Greig alias Foosky à la guitare et au chant.
Au niveau du son et de l'esprit, on se situe logiquement plus près de pop ligne claire de Scratch the surface que des titres survitaminés de Popartglory. Les titres sélectionnés l'ont été pour mettre en valeur les compositions de Foosky, qui co-signe le morceau-titre Poppy white avec le batteur Tom et qui le chante. Dès l'intro à la guitare acoustique (12 cordes ?), on est en terrain connu, et ce titre aurait très bien pu figurer sur un album comme Another age.
L'autre titre signé Foosky, Rain, mon préféré du disque, renvoie lui aussi à d'autres compositions des Jasmine Minks, mais bizarrement plutôt à celles du début qui étaient signées Sanderson/Shepherd : guitare à la Byrds, son de basse sixties, effets psychédéliques, voix qui se répondent surtout, tous les ingrédients des Minks de 84-85 sont présents et utilisés à bon escient.
Les deux autres titres sont signés et chantés respectivement par Jim et par Tom.

Le disque est en vente directement sur le site d'Oatcake. Les titres sont aussi en téléchargement sur iTunes.

3 commentaires:

Charlie Dontsurf a dit…

Voici le genre de groupe dont je suis passé totalement à côté, à cause du nom ! C'est assez idiot, non ? Mais c'est comme ça. Il ne me donnait pas envie. Allez, pour me rattraper, Pol, quel album doit on écouter en priorité pour les découvrir, ces Jasmine Minks ?

Pol Dodu a dit…

Charlie,
C'est vrai que le nom Visons Jasmin a un côté sixties psychédélique, mais on a fait mieux !
Le meilleur disque à conseiller c'est sûrement la compilation relativement récente "The revenge of The Jasmine Minks" sortie par Rev-Ola et encore facilement disponible pour pas cher. En 24 titres, elle couvre parfaitement la période Creation du groupe.
On peut compléter avec l dernier album en date, "Popartglory", disponible pour encore moins cher un peu partout. Il est excellent, avec un son différent.
Sinon, si je devais choisir un album de la première période, je dirais "Another age", le troisième, pour lequel j'ai toujours au un gros faible.

Pol Dodu a dit…

Les Jasmine Minks viennent de sortir un nouveau single, You broke more than just your mother's heart.
Un titre émouvant, même si on ne connait pas le contexte (il est dédié à la mémoire de leur ami et roadie Mark 'Scars'). C'est en partie grâce à la présence de cornemuses sur cet enregistrement, une première pour ce groupe écossais !
Disponible en téléchargement sur Soundcloud, Itunes, Spotify...

LinkWithin

Linkwithin