04 mai 2008

LES MAXEL'S : Désordre musical


Acquis sur le vide-grenier de Mareuil-sur-Ay le 1er mai 2008
Réf : RC 50 -- Edité par Aux Ondes/Disques Célini en France probablement à la fin des années 1960 ou au début des années 1970
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Désordre musical -/- Parle-lui

Contrairement au Vieux Thorax
, j'achète rarement les disques antillais sous étiquette "Deb's" ou "Aux Ondes", qu'on voit pourtant souvent sur les vide-greniers ou dans les dépôts-vente.
Pour celui-ci, j'ai fait une exception car j'aimais bien le titre Désordre musical et je me suis dit que c'est une expression qui aurait pu être utile pour décrire la musique de groupes pas comme les autres, qu'il s'agisse de musiques de traverses, d'avant-garde ou post-quoi que ce soit. Et l'illustration, avec cette partition qui part en couille, correspond tout à fait à ce que suggère le titre.
Les productions de Raymond Célini, enregistrées dans son studio Aux Ondes, ont visiblement joué un rôle très important dans le paysage de la musique antillaise dans les années 1960 et 1970. Le studio se situait en Guadeloupe et les Maxel's sont un groupe guadeloupéen important qui a sorti un grand nombre de disques dans les années 1970, mais ce 45 tours-ci, comme de nombreuses autres productions du label, semble avant tout tourné vers la musique d'une autre île des Antilles, Haïti.
Ce qui me fait penser ça, c'est qu'en recherchant des informations sur ce disque (référencé nulle part sur internet, il me semble), je suis systématiquement tombé sur la copieuse anthologie des musiques haïtiennes publiée par Emmanuel Mirtil sur son site musique.haiti.free.fr. C'est là que j'ai trouvé des références à des morceaux intitulés Désordre musical, interprétés par Jean-Baptiste Nemours, Les Pachas du Canapé Vert, le Super Ensemble "Top Compas" et Les Fantaisistes de Carrefour.
C'est aussi là que j'ai trouvé la première référence à la chanson Parle-lui d'Haïti d'Emile Volel. Hors, il est évident que la face B de ce 45 tours des Maxel's aurait pu/dû s'intituler Parle-lui d'Haïti. Le lien entre les deux chansons ne nous est pas fourni par le crédit des auteurs de la chanson (Il n'y en a pas au-delà de la mention"Droits réservés"), mais toujours par les informations fournies par musique.haiti.fr : Emile Volel s'est installé dans les Antilles françaises à la fin des années 60 ; il a publié plusieurs disques Célini, dont les références de situent avant et après la n° 50, celle de ce disque des Maxel's, et surtout il est accompagné par Les Maxel's sur au moins l'un des ses EPs 4 titres.
Muni de tous ces éléments, j'émets l'hypothèse que, sur ce 45 tours, Les Maxel's reprennent deux chansons haïtiennes, et je pense même que c'est Emile Volel lui-même qui chante sur la face B.
Les deux titres sont tous les deux très bons, mais aussi très différents l'un de l'autre.
Mon préféré est sûrement Désordre musical. Mon seul regret, c'est de ne pas réussir à comprendre les quelques paroles qui sont chantées au début. Oh, il n'y en a pas beaucoup, ce n'est pas une chanson du style couplet/refrain/couplet : juste quelques phrases qui commencent par "Maman" puis, sur un rythme de percussions endiablé, les musiciens créent une sorte de transe où les cuivres et la guitare électrique se battent pour prendre les solos. L'ambiance de ce titre est tout autant antillaise qu'africaine (je pense au highlife de Prince Nico M'barga & Rocafil Jazz).
Celle de la face B est très différente. Le titre est annoncé comme un boléro. Sans cette information, je l'aurais décrit comme un slow ou une ballade, tout simplement. Le chanteur a un côté crooner, ce qui me fait penser qu'il s'agit d'Emile Volel plutôt que du chanteur des Maxel's. Par contre, la version n'est pas celle de son album Volume 1, qui comporte, comme l'indique la chronique du blog Crud Crud, un piano qui joue vite et en fait presque trop. Ici, ce sont bien les Maxel's qui jouent, et le saxophone d'Edouard Benoit est bien mis en valeur.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour: j'ai lu attentivement votre blog à propos du 45 tours des MAXEL'S "desordre musical, parle-lui". Ce disque est sorti en 1967. Le compositeur du titre "desordre musical" est Nemours JEAN-BAPTISTE en 1958. (Les MAXEL'S a été fondé par Max LABOR: guitariste du groupe, Edouard LABOR au saxophone "Il fait partie actuellement du groupe SAINT GERMAIN à PARIS", Guy DATIL à la basse). Les quelques paroles du titres "desordre musical" veut dire: - Maman, il n'en est rien de ce que tu m'as dit. - Tu verras ça plus tard (telle est la réponse de la mère) Cherie ... idem. Mon ami (e)... idem. Voilà ces quelques petites infos qui j'espèaffutera vos recherches... Cordialement. ' Mik. miktalone@hotmail.fr

Pol Dodu a dit…

Mik,
Merci beaucoup pour toutes ces informations et pour la traduction des paroles.
Du coup,je me dis que le nom du groupe vient sûrement du prénom et de l'initiale du nom de Max Labor : Les Max L -> Les Maxel's !

LinkWithin

Linkwithin