02 juin 2007

BLUE BEAT SPECIAL


Acquis sur le vide-grenier d'Oeuilly le 23 juin 2002
Réf : CSP 1 -- Edité par Coxsone en Jamaïque en 1968
Support : 33 tours 30 cm
10 titres

C'est le genre de trouvaille qu'on espère toujours faire sur les vide-greniers, mais ça arrive très rarement. En reggae, l'année 2002 a été des plus fructueuses : grâce à L'Incohérent et Dorian Feller, j'avais déjà eu le bonheur de participer à la trouvaille de Condé-sur-Kingston, et, peu de temps plus tard, je suis tombé sur ce disque sur le vide-grenier d'un village des côteaux champenois.
La famille qui tenait le stand avait tout un fatras de vieilleries, probablement une récupération de grenier, parmi lesquelles quelques disques en ayant bien vécu, dont celui-ci.
Comment ce "Blue beat special" fabriqué en Jamaïque en 1968 s'est-t-il retrouvé dans la Marne trente-quatre ans plus tard ? Ça fait partie du mystère de la vie des disques. Cet exemplaire a appartenu à une Carla, et je suppose qu'il a été importé en Europe par un distributeur car on voit la trace d'une étiquette ronde en haut à droit du recto.
En tout cas, une compilation originale de ska et rock steady enregistré au Studio One de Coxsone Dodd dans les années 60, ça ne se laisse pas passer. Et c'est bon en plus, excellent même.
L'ossature du disque est fournie par le groupe-maison de Studio One, les Soul Brothers/Soul Vendors. Le titre d'ouverture, "Something special", est digne des Skatalites, et c'est pas étonnant car les Soul Vendors ont succédé aux Skatalites à Studio One et comprennent plusieurs anciens membres du groupe (Lloyd Brevett, Jackie Mittoo, Roland Alphonso), et "Early bird", crédité aux Soul Brothers, est mon titre préféré du lot. La version de "Midnight special" de Jackie Mittoo fait partie des autres excellents instrumentaux du disque.
Du côté des titres chantés, c'est pas mal non plus, comme "Groove to the beat" de Keith & Ken (très beau titre à deux voix, comme la reprise de "You are my sunshine" de Gregory & Sticky), "Do it right now", un single des Termites, "Let him try" d'Alton Ellis (avec un titre comme ça, j'étais persuadé que c'était une reprise d'un titre de soul américain, mais non, c'est apparemment un original) ou le "Run boy run" de Duddley Sibbley, qui clôt l'album.
En tout cas, des disques comme "Blue beat special", qui craquent pas mal mais qui passent, je veux bien en acheter tous les dimanches, même à un peu plus d'un euro... La pochette, qui sent encore le grenier, est bien marquée elle aussi, mais son dessin a peut-être bien inspiré Jerry Dammers une dizaine d'années plus tard quand il a créé le logo de son label Two-Tone.

3 commentaires:

Chris a dit…

Effectivement un joyaux que ce Blue Beat Special comme beaucoup de prod' studio 1.
Cependant pour la petite histoire le logo 2Tone, vien en faite de la silhouette de Peter Tosh quand il se trouvait avec les Wailers dans les années 60. La photo d'origine est imparable, Faut dire que Tosh était aussi grand et fin.
Quant a l'insigne de The Beat il provient du label Beverleys record
Soulfoodfk@aol.com

Pol Dodu a dit…

Chris,
Tu es visiblement un spécialiste de la question !
Merci de ces précisions.

patsoul a dit…

Je ne sais pas si tu connais mais essaye le lien ci dessous, tu le regretteras pas.
http://youandmeonajamboree.blogspot.com/
Patsoul

LinkWithin

Linkwithin