27 mai 2017

DON'T WORRY BE ANGRRY (VARIOUS ARGHTISTS 2)

https://www.flickr.com/photos/denisgrrr/
Offert par Fabienne M. à Mareuil sur Ay en mai 2017
Réf : GRr 024 -- Édité par !aNGRr! en France en 2017
Support : 4 x 33 tours 25 cm
48 titres

Je ne sais pas comment je me suis retrouvé il y a plusieurs années inscrit sur la liste de diffusion des informations de Madame Macario, mais mes adresses circulent pas mal, ce n'est donc pas trop étonnant.
Et ces lettres de Madame Macario sont mémorables. Ça tient à pas grand chose, la typographie, le vocabulaire, le ton, mais on devine en quelques lignes un personnage, qui se définit comme un arghtiviste culturel, dont on ne doute pas pas qu'il est plein d'enthousiasme et qu'il doit posséder un abattage et une tchatche impressionnants.



Les activités de Madame Macario sont nombreuses et variées. Le chant-hurlement depuis des décennies dans diverses formations (Stanley Kubi, Moustafa Moustache,...), l'organisation de concerts-événements et de tournées, la publication de disques avec le label !aNGRr!, la diffusion culturelle avec son info$hop aNGRRykULTURRa, une disquerie et bouquinerie, la participation aux projets du Cirque Électrique et du festival Sonic Protest,...
Un de ses derniers projets en date c'est ce très beau coffret, qui associe musique et graphisme, sous la forme de quatre 33 tours 25 cm en vinyl de couleur aux pochettes illustrées plein cadre et d'un livre carré de 60 pages.
C'est en fait, vingt ans après, le deuxième volet de la collection Don't worry be angrry. Le premier volume, un 33 tours accompagné d'un livre, avec 19 titres par 6 artistes, est toujours disponible.
Je me suis fait offrir ce volume 2 de Don't worry be angrry, pour soutenir le projet et parce que j'avais repéré plusieurs noms qui m'intéressaient dans la liste des huit artistes au programme musical (un par face de disque).
A commencer par Albert Marcœur, dont j'étais justement en train de me délecter du nouvel album Si oui, oui. Sinon non. Les quatre titres qu'on trouve ici sont je crois précédemment inédits sur disque. Ils ont été enregistrés entre 1972 et 2000 et ont été initialement diffusés comme "bonus" liés à l'achat d'albums en MP3 réédités par Label Frères. Mon préféré est Télé telle quelle, qui s'appelait initialement Télé bonus. Il y a un riff de guitare étonnant ici qui aurait presque pu en faire un tube pop-rock. Comme Déclaration officielle, interprété en public avec le Quatuor Béla, il date de la période de l'album M, A, R et cœur comme cœur. Du coup, je me suis décidé à le commander.
Ensuite viennent Fantazio et Benjamin Colin. Cela fait des années que Le Vieux Thorax me parle de ce musicien Fantazio (contrebassiste) qu'il suit de près. Avec leur projet Monnaie de Singe, ils ont donné 300 concerts improvisés de 1999 à 2014.
L'une des caractéristiques de ce coffret, c'est sa variété. Aussi bien dans les genres musicaux présentés que dans l'origine des titres (rééditions, inédits, anciens, récents,...).
J'ai pris une claque à l'écoute de Tapaz, le premier des quatre titres de Christine Salem inclus ici. La photo de pochette, par Frank Loriou, est assez intemporelle. J'ai cru avoir affaire à une chanteuse soul des années 1970. Pourtant, l'album Larg pa lo kor, dont viennent les quatre titres, date de 2015.
Christine Salem est originaire de La Réunion. Avec son groupe Salem Tradition, elle était présentée comme chanteuse de Maloya, mais en solo elle concocte une mixture personnelle, où j'entends notamment l'écho du rock le plus primitif de Bo Diddley. Il y a ces paroles en créole, d'autant plus fascinantes et mystérieuses pour moi à chaque fois que j'ai l'impression de saisir des bribes de sens ("Réglements de compte les couillons" ?).
On change de disque et complètement de style avec Guess What, un duo orgue-batterie. On a ici cinq extraits de Mondo Giallo, leur deuxième album, qui propose la bande originale instrumentale de quatre films "giallo" italiens imaginaires.
Ensuite, on a carrément la réédition (plus un titre), de And this way red neck do you like it ?, un 45 tours EP de 1989 de Witches Valley, qui figure à juste titre au panthéon garage-fuzz du Vieux Thorax, encore lui.
Les premières notes de l'excellent Gollnish dans les prés… de Gopher Wyborowa m'ont évoqué un croisement entre The Ukrainians et Shrimp Boat. C'est sans doute dû à la formation assez originale, qui associe mandoline, banjo, basse et batterie. J'attendais aussi beaucoup du titre Abba bella ciao, mais l'écoute m'a un peu déçu.
Après Christine Salem, 'autre grande découverte pour moi, c'est Dr. Snuggle et MC Jacqueline.
Leur album est initialement sorti en 2003 sous la forme d'un CD-R partagé avec Rocky Kat. Il a été réédité en 2009 en vinyl, mais c'est épuisé. Il est désormais sur Bandcamp, et on en a huit titres ici. Ils font un excellent hip-hop électronique, avec un gars qui hurle des conneries à se tordre par dessus. Dans le genre, je ne peux que penser à mes potes Les Boum Bomo's (qui sont moins hip hop). Richard. 53 ans est sûrement leur tube, mais La samba, Peine de mort et les autres sont du même tonneau.
La dernière face est pour Unlogistic, un groupe hardcore avec Madame Macario en personne au chant. Il s'agit de tous les titres (sauf un) de leur premier album Capitulation, paru en 2006.

Je vous propose ma sélection personnelle, à raison d'un titre par face :
  • Albert Marcœur - Télé telle quelle
  • Fantazio et Benjamin Colin - Petites voix
  • Christine Salem - Tapaz
  • Guess What -Il serpente
  • Witches Valley - Go with him to heaven two
  • Gopher Wyborowa - Gollnish dans les prés…
  • Dr Snuggle & Mc Jacqueline - Richard. 53 ans.
  • Unlogistic - Propaganda Macario
Des CD m'auraient suffi (mais les pochettes à elles seules peuvent justifier le vinyl), mais ce coffret est une réussite. Offrez-vous le, ou faites-vous le offrir !

Don’t Worry, Be Angrry – Various Arghtists 2 est disponible jusqu’au 30 juillet en vente directe (de la main à la main) sur le stand « commère-cial » de Madame Macario au Cirque Électrique (Place du Maquis du Vercors, 75020 Paris) ou par correspondance chez CD1D.






Plonk & Replonk, De la presquitude des choses.


Kiki Picasso, image tirée de Mosaïque bordélique.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin