24 avril 2016

DICK ANNEGARN : Entretien avec Pierre Lattès


Acquis sur le vide-grenier de Heiltz le Hutier le 17 avril 2016
Réf : PRCD 906 -- Edité par Tôt ou Tard en France en 1997 -- Disque de promotion interdit à la vente
Support : CD 12 cm
1 titre : Entretien avec Pierre Lattès

Il s'agit du CD promo acheté dimanche dernier en même temps que celui de Brigitte Fontaine.
J'ai vu Dick Annegarn en concert à Reims le 12 octobre 2012, dans une salle, A l'Affiche, anciennement le cinéma L'Eden, anciennement la discothèque L'Echiquier, située à l'angle de la rue où j'ai habité presque quinze ans.
Ostensiblement, ce concert servait à la promotion de ses deux dernières parutions, l'album Folk talk, et le livre Paroles, mais c'était surtout l'occasion pour ses fans de longue date de le retrouver sur scène, avec une moyenne d'âge dans la salle (pleine) sûrement au-dessus de cinquante ans.
Dick Annegarn était seul sur scène. Il a joué de l'accordéon, de la guitare, du piano, du tambour, de l'harmonica. Le répertoire était varié, avec des chansons de ses débuts, d'autres des années 1990, des blues et des atmosphères orientales. Un concert excellent, un très bon moment qui m'a mis en joie.
Je ne sais pas si Dick et lui se connaissaient personnellement, mais ce n'est sûrement pas un hasard si Pierre Lattès, qui est mort en 2013, a été choisi pour conduire cet entretien avec 2013. Je connaissais Pierre Lattès comme un grand nom du journalisme français, mais, étant trop jeune à l'époque, je n'avais pas conscience de son rôle important pour la diffusion du rock à la télévision française, avec l'émission Bouton rouge en 1967.
Ce CD a été distribué à des clients de la FNAC qui avaient acheté l'album Approche-moi, son premier chez Tôt ou Tard. C'est un peu surprenant de n'avoir mis aucune chanson sur ce CD, juste un entretien d'une grosse demi-heure. Mais cet entretien est passionnant et permet de mieux connaître le parcours et les points de vue de Dick Annegarn, sur pourquoi il est devenu chanteur, Bruxelles, les Berbères, son attitude par rapport au monde de la variété, les américains... On apprend notamment que Ubu, c'est Valentine ("Elle avait de tous petits petons") à l'envers. Et puis, il y a quand même de la musique, car il a sa guitare et un harmonica avec lui et il fait partie de ces musiciens (on ne va pas s'en plaindre) qui s'expriment spontanément et irrésistiblement en musique.


Dick Annegarn, Entretien avec Pierre Lattès.


Un reportage de France 2 à peu près contemporain de l'entretien avec Pierre Lattès. "On s'ennuie dans la soie, on fait pas que péter (...) On s'emmerde au paradis".

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin