06 juillet 2013

LES LOUPS NOIRS : Cé rèl....


Acquis sur le vide-grenier de Mairy-sur-Marne le 5 mai 2013
Réf : MRS 1048 -- Edité par Mini aux Etats-Unis en 1974
Support : 33 tours 30 cm
8 titres

Par chez nous, c'est l'un des rares dimanches de ce printemps où il a fait un temps parfaitement agréable. Pour fêter ça, je m'étais concocté un petit programme de trois vide-greniers de villages, pas trop grands. Le circuit fut sympathique et agréable, mais j'en étais presque à regretter mon choix quand je me suis retrouvé à parcourir les allées du dernier vide-grenier avec un sac toujours vide. Mais il suffit parfois d'un seul stand pour rendre une pêche aux disques fructueuse...! Là, il y avait deux gros cartons d'albums sur une table, et le premier disque apparent était un album du groupa haïtien Les Shleu-Shleu. J'ai vite déchanté quand j'ai vu que l'épaisse pochette cartonnée était vide et ne servait que d'intercalaire, mais j'ai retrouvé le disque dans sa pochette intérieure quelques disques plus loin, et à ce moment j'avais déjà compris que j'étais tombé sur une mine de disques antillais.
Le vendeur m'a expliqué qu'il s'agissait de la fin d'un lot de disques qu'il avait acheté il y a quelques années en région parisienne et écoulé depuis au fil du temps auprès de collectionneurs ou de D.J. Vue la qualité des restes, le lot devait être énorme et plein de pépites. Il y avait là principalement des disques des années 1970. Quelques-uns sur les labels Debs ou Célini que je connaissais, et beaucoup d'autres édités par 3A, Shango, Mini, Macaya... Je n'ai pas tout pris, mais j'en suis reparti avec un gros sac de plus de vingt-cinq 33 tours : des Vikings (de Martinique, Guadeloupe ou d'ailleurs), des Tabou Combo (des Isles ou non), Coupé Cloué, Grammacks, Georges Plonquitte... Tout un pan de la production antillaise des ces années-là. Dans le lot, quatre albums des Loups Noirs d'Haiti ou d'un de leurs chanteurs, Gardner Lalanne.
J'ai découvert Les Loups Noirs l'an dernier sur la compilation Tumbélé ! avec leur titre Jet biguine, une tuerie avec un rythme et un riff de guitare de folie.
Malheureusement, l'album de 1973 qui contient cette chanson ne figure pas dans mes acquisitions, mais on s'en approche au plus près avec Cé rél..., l'un des trois ou quatre albums que le groupe aurait sorti pendant la seule année 1974, qui s'ouvre avec 747 biguine, qui, sans trop de surprise, s'avère être une nouvelle version, moins explosive, de Jet biguine. Elle est quand même excellente, simplement le saxophone et l'orgue d'Henri Pigniat sont plus en avant que la guitare.
Les meilleurs des autres titres de l'album, dans le style kompa je suppose, sont construits sur le même modèle : un rythme effréné, un lancement chanté et de longues parties instrumentales où les solos s'enchaînent. De ce point de vue, on est proche dans l'esprit des productions des orchestres africains électriques de la même époque, comme celui de Franco, et l'invitation à danser est tout aussi pressante, les grands orchestres haïtiens à succès étant avant tout des orchestres de bal (je n'y vois là rien de péjoratif, bien sûr). Ces meilleurs et excellents titres, ce sont Bam lagen pito, Cé rèl, Jamais, Musicien ce metie'm et Roi des rois. Pour ce dernier titre, j'en ai une autre version, sortie la même année sur l'album Avant le nouveau départ — Gardner Lalanne et les Loups Noirs sont partout !, et pour le coup c'est la version Cé rèl que je préfère. Pourtant, l'intro ne m'accroche pas trop, mais dès que les chanteurs (Gardner Lalanne, Ricardo Franck alias Ti Plume et Jérôme Jean-Baptiste) entrent en action avec des "Lolé lolé" le morceau décolle et les passages où ils scandent "Roi des rois" atteignent des sommets, et je ne vous parle même pas du solo de guitare époustouflant. C'est peut-être bien mon titre préféré du disque.
Quand on danse toute une soirée, il faut bien souffler un peu de temps en temps. Ici, même les passages obligés, Porque te conoci en style cubain et le slow Lamento, sont des réussites.
Depuis deux mois, je baigne donc dans la musique haïtienne. Et vous savez quoi ? Je n'ai même pas encore écouté tous mes disques !

Cé rél... est en écoute et en vente chez Antilles Mizik.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin