11 mars 2019

දස්කොන් (DASKON)


Acquis chez Emmaüs à Reims le 22 février 2019
Réf : SLBC/005/7 -- Édité par Sri Lanka Broadcasting Corporation au Sri Lanka en 1975
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Neela Wickremasinghe : Daskon -- Sanath Nandasiri : Geetha -/- Amara Ranatunge & Pulasti Indaka Ranatunge : Senpathi -- Victor Ratnayake : Sasara serisarana thuru

Je passe à l'Emmaüs de Reims tous les deux-trois mois. Ça laisse au stock le temps de se renouveler et j'en repars généralement avec un petit paquet de disques, d'autant qu'il reste dans cette communauté un vrai rayon de 45 et 33 tours.
Ce jour-là, j'ai notamment trouvé un exemplaire de La guitare en 10 leçons, complet avec son livret illustré par Claire Brétécher, dont j'avais oublié jusqu'à l'existence, et avec ce 45 tours produit par la société publique de l'audiovisuel du Sri Lanka.
Pendant longtemps, je ne m'intéressais pas à ce genre de disques, mais depuis plusieurs années j'ai fait de belles découvertes avec des productions de ce genre, y compris celles qui, du simple fait de l'utilisation d'un alphabet différent de celui du latin, ont le pouvoir fort de me transformer instantanément et littéralement en analphabète. Il y a eu par exemple Yemenit songs, Chhun-Vanna & Im-Song-Soeum ou Farouk Salama.
Là, il s'agit d'une production officielle, qui présente certainement la crème de la crème de la musique srilankaise de l'époque. Cela se reflète dans le parcours des artistes sélectionnés ces quarante et quelques dernières années : Neela Wickramasinghe avait été sélectionnée dès 1973 par la Sri Lanka Broadcasting Corporation comme artiste émérite. Elle a ensuite étudié en Inde avant d'enseigner la musique. Sanath Nandasiri est un musicien classique et un universitaire. Il est actuellement Chancelier de l'Université des Arts visuels et du Spectacle du Sri Lanka. Amara Ranatunge, la seule des quatre interprètes à être décédée, l'an dernier à 79 ans, était considérée comme la première à avoir enseigné la musique srilankaise. Quant à Victor Ratnayake, c'est peut-être la première "star" musicale du Sri Lanka : il a été le premier à donner un concert sous son nom seul, le spectacle SA, en 1973. Il a un site officiel et on peut écouter et télécharger un bon nombre de ses titres sur Free Music Archive.
Chacune des quatre chansons a un auteur différent pour les paroles et un compositeur pour la musique, et je suis bien sûr que ce sont tous également des pointures. 
Daskon est une chanson assez lente dans un style et des arrangements que l'on s'attend à entendre pour une production de cette région. Elle raconte l'histoire au 18e siècle de la romance tragique entre la reine Pramila, épouse du roi Vira Parackrama Narendrasinghe, et Daskon, alias Pedro Gascon, fils d'un marin français et Premier Ministre du Roi (Pour en savoir plus, lire la traduction de la chronique de My World & Beyond World et le récit en anglais de The Island Online, qui avance que les raisons de la mort de Daskon étaient plus politiques que ne le laisse penser la mythique histoire d'amour).
La pochette du disque représente Pramila et Daskon. D'avoir découvert les origines de Daskon m'a permis de comprendre pourquoi l'homme est visiblement habillé à l'européenne. Cette histoire a servi de trame à une série télévisée historique, Daskon, diffusée en 2014-2015.
Pour Geetha, l'instrumentation est très dépouillée et plus surprenante, avec des chœurs murmurés et une ambiance très zen. Je parierais que c'est une chanson d'amour. Une très belle chanson d'amour ! 
Senpathi, sur un rythme plus enlevé, est un duo entre Amara Ranatunge et une enfant, sûrement sa fille.
Pour Sasara serisarana thuru, on retrouve des tablas et un rythme assez lent. C'est une belle chanson, avec des ponctuations de cordes mais au bout du compte elle n'est pas si éloignée que ça d'une chanson française.
Une belle découverte, donc, et j'espère que mes bonnes pioches de disques me permettront encore longtemps de voyager écologiquement dans le monde et dans le temps.

A écouter :
Neela Wickremasinghe : Daskon
Amara Ranatunge & Pulasti Indaka Ranatunge : Senpathi

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin