27 novembre 2016

MAGALI NOËL : Magali se déchaîne


Acquis sur le vide-grenier de la rue de la Chaude Ruelle à Épernay le 11 novembre 2016
Réf : 432.185 NE -- Édité par Philips en France en 1957
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Un coup de foudre (I love my baby) -- Mon oncle Célestin -/- Oh si y avait pas ton père -- Eh ! Mama

Cette année, ça s'annonçait mal pour la dernière grande brocante d'automne par chez moi : il a plu toute la journée la veille, et toute la nuit jusque 7h du matin. Mais, coup de bol, le temps est resté sec et relativement doux toute la journée. Du coup, il y avait comme chaque année un nombre impressionnant de stands.
Nous y sommes allés en balade, tranquillement, pendant midi. J'ai acheté peu de disques, mais je suis bien content d'avoir trouvé cet EP de Magali Noël.
Certes, c'est son troisième disque, et j'aurais préféré trouver le deuxième, le 45 tours Rock and roll avec Fais-moi mal Johnny (présent sur ma compilation Testament du rock volume 5), mais faut quand même pas rêver.
Certes, le disque m'avait paru en parfait état lorsque je l'avais sorti de sa pochette sur place, alors qu'il a pris le chaud et est un peu gondolé sur le bord, mais il passe à 90%...
Et puis, de toute façon, c'est la première fois depuis des années que je vois un disque de Magali Noël. Pour 1€, je ne vais pas me plaindre.
Et l'illustration de la pochette est très bien. On apprend chez De Vian la zizique que cette photo de  Henri Guilbaud a été prise en 1954 au Théâtre Fontaine lors de répétitions de la pièce L'amour des quatre colonels de Peter Ustinov. Magali Noël était d'abord une actrice, il faut s'en souvenir, mais c'était aussi une excellente chanteuse, et musicalement il y a de très bonnes choses sur ce disque.
Le premier titre, Un coup de foudre, est le moins intéressant du lot. C'est, pour la plus grande partie (la fin est chantée en anglais), une adaptation en français de I love my baby (My baby loves me), une chanson des années 1920 de Harry Warren. Josephine Baker l'avait interprétée en 1927. On est dans le rétro ambiance années folles/charleston. Bien fait, mais pas trop mon truc.
Mon oncle Célestin, est la seule chanson originale du disque. Paroles de Boris Vian, dont Magali Noël est l'une des interprètes importantes, musique de Claude Bolling, dont l'orchestre de jazz Nouvelle Orléans, ici baptisé les Dixi-Faunes, fait ici merveille dans cette ambiance joyeuse de bruitages et de fête foraine. La prestation de Magali Noël, à la fois énergique et maîtrisée, est impressionnante.
En face B, on trouve deux titres signés Boris Vian pour les paroles et Henri Salvador pour la musique. Il s'agit de deux calypsos publiés pour la première fois peu de temps auparavant, sur un excellent EP crédité à Henri Salvador et ses Calypso Boys.
Les versions qu'on a ici, accompagnées par Alain Goraguer et son ensemble, de Oh si y avait pas ton père (avec des effets de voix qui rappellent par moment Fais-moi mal Johnny) et Eh ! Mama, valent bien les originales.

A l'époque, ces chansons n'ont pas été reprises en album et n'étaient disponibles que sur ce 45 tours. Depuis, de nombreuses compilations ont été publiées, dont une est intégralement en écoute sur YouTube.

1 commentaire:

debout a dit…

Ah, "mon oncle célestin", grand, tout simplement grand !

LinkWithin

Linkwithin