28 septembre 2014

THE SHEIKS : Missing you


Acquis sur le vide-grenier d'Athis le 14 septembre 2014
Réf : MEO 123 -- Edité par Odéon en France en 1966
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Missing you -- My mother's advice -/- Tell me bird -- When I'm asking you

Parmi les disques trouvés à Athis il y a deux semaines, c'est dans celui-là que je plaçais initialement le plus d'espoir. Déjà, un EP sixties d'un groupe complètement inconnu, c'est intéressant. Celui-là, d'après les crédits au dos de la pochette, devait être portugais. Et puis il y a cette photo de pochette, avec ce triporteur très improbable. Visiblement, il servait de stand de vente de nourriture ambulante, mais je me demande bien quel est le fumet qui s'échappe de la grosse jarre en terre cuite.
Bon, ces gens ont quand même l'air très sages sur la pochette et je ne m'attendais pas à une obscure pépite garage noyées dans la fuzz. En fait, sans trop de surprise, il s'avère que The Sheiks sont le principal rejeton portugais de la Beatlemania. Ils n'ont apparemment pas eu trop de concurrence localement, le régime de Salazar n'étant pas du genre à favoriser l'émergence de groupes rock.
Fans des Beatles et des Beach Boys, signés par la filiale locale du label des Quatre de Liverpool, The Sheiks ont d'abord sorti en 1965 une reprise de Summertime, avant de s'attaquer en 1966 à Yesterday man, Michelle et These boots are made for walking sur un seul et même EP ! Mais entre-temps ils avaient sorti les deux compositions originales qui leur ont apporté le plus de succès, Tell me bird et Missing you, deux exercices assez sages de chansons pop avec choeurs dans le pur style de leurs maîtres inspirateurs. Aimable, mais je préfère les deux autres titres légèrement plus énervés, My mother's advice (aux accents country) et When I'm asking you.
Je m'étonnais que ce disque ait été édité en France, mais il s'avère que The Sheiks ont joué en résidence à Paris au Bilboquet pendant l'année 1966. Ils ont même profité de l'occasion pour enregistrer un 45 tours quatre titres sur place, sorti au Portugal sous le titre Em Paris. En France, The Sheiks ont sorti un autre EP, Tears are coming, cette fois-ci effectivement plus électrique et avec de la fuzz, ce qui lui vaut d'être taxé de freakbeat psych actuellement sur Ebay, avec un prix de 120 € !
The Sheiks se sont séparés fin 1967 sans avoir sorti d'album, mais deux des membres ont eu par la suite un très beau parcours en solo pendant de longues années, le batteur-chanteur Paulo de Carvalho et le pianiste-chanteur Carlos Mendes pianiste, qui s'est aussi illustré en 1969 en reprenant Penina,  une chanson écrite par Paul McCartney pendant des vacances au Portugal, reprise un mois après sa création par Jotta Herre, l'orchestre de l'hôtel où séjournait Paul.
The Sheiks se sont reformés au moins deux fois, en 1979 et en 2007, ce qui leur a valu notamment le passage télé très coloré ci-dessous, où ils sont interrogés par l'animatrice avant d'interpréter Missing you.




Vidéo mise en ligne en 2008 d'un passage télé des Sheiks, au moment de leur reformation. L'entretien est suivi d'une version de Missing you.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

bon, vu les références du jour (martin c) je me lance, dans la grille grande classe franchouillarde: vue la pochette on pouvait penser dire que ces sheiks ne seraient pas sans provision.
ph

Pol Dodu a dit…

Là tu me laisses sans voix pour réagir. Emir.. Calife... Pas d'inspiration, je sèche. Je suis ésheik et mat !

debout a dit…

La vidéo de 2007 sent un peu trop sa carte vermeille touch ! Le Swinging Lisbon revisité pace maker et arthrite à tous les étages, ça perd foutrement de son charme ! Sharm-El-Sheikh, bien sûr.

LinkWithin

Linkwithin