12 août 2014

VARIATIONS : N° 2


Acquis à Ay le 9 mai 2014
Réf : 2C 006-14.405 M -- Edité par Odéon en France en 1969
Support : 45 tours 17 cm
Titres : What's happening... -/- Magda

Dans le lot de disques que j'ai acheté à Ay, à 1 € les six 45 tours j'ai pris tout ce qui me paraissait avoir un soupçon d'intérêt, sans faire dans le détail. Ainsi, bien que certains aient eu des pochettes en assez piteux état, j'ai pris les cinq 45 tours des Variations qui s'y trouvaient.
C'est un groupe de la fin des années 1960 que je ne connaissais pas bien, le confondant souvent avec leurs contemporains Triangle, qui étaient sur le même label. En fait, contrairement à ce que je pensais, je n'avais aucun disque des Variations auparavant. Je ne comptais d'ailleurs pas garder ceux-là, doutant qu'un groupe français de cette époque chantant en anglais puisse m'intéresser. J'ai malgré tout été agréablement surpris à l'écoute de ces disques. Certes, le proto-hard rock des Variations n'est pas particulièrement ma tasse de thé, mais je n'ai pu que constater la qualité de ces titres, surtout si on prend en compte qu'ils datent pour les premiers de 1969, alors que Led Zeppelin venait à peine de débuter et que Black Sabbath n'avait pas encore sorti son premier album. Je me rends compte à cette occasion que mon image mentale de l'histoire du rock en France était incomplète ou en tout cas déséquilibrée. Certes, je connais les noms des groupes de ce que l'on appelait à l'époque en France la Pop (Martin Circus, Dynastie Crisis, Ange, Zoo,...), mais j'ai quand même longtemps eu tendance à penser (à tort, bien sûr) qu'il y avait eu un grand désert entre la vague yé-yé des années 1960 et la période Téléphone-Trust, et j'aurais été bien en peine de citer le nom d'un groupe de hard français avant Trust et Shaking Street.
Même si avec les Variations on n'en est pas encore au chant suraigu et aux solos à rallonge, les titres que j'ai écoutés étaient tous de très bonne facture, avec un chant en anglais qui étonnamment ne m'a pas écorché les oreilles.
Puisqu'il fallait en sélectionner un, mon choix s'est porté sur ce N° 2, qui est en fait le troisième 45 tours de la discographie des Variations, car ils ont sorti leur premier sur un autre label dès 1967. J'ai hésité avec What a mess again, mais ses deux faces sont sur sur le premier album, Nador, sorti fin 1969.
What's happening... est une bonne chanson, avec la guitare largement présente tout du long, et de l'orgue en plus sur le refrain. Magda est un instrumental sauvage.
Le groupe s'est séparé en 1975 après quatre albums, mais le guitariste Marc Tobaly, auteur de ces deux titres, est toujours actif.

A écouter le documentaire de France Culture Il était une fois la pop française, de Patrick Boudet et Véronique Samouiloff.



5 commentaires:

Anonyme a dit…

" j'ai quand même tendance à penser qu'il y a eu un grand désert entre la vague yé-yé des années 1960 et la période Téléphone-Trust"... euh, bon t'étais à peine né d'accord mais qd même gong,hedayat sont à l'époque un courant à eux tout seul et même magma (qui est au rock ce que jouvin est à la trompette baroque )n'aurait pas eu ce succès sans le soutien des fans de rock . Ph

Pol Dodu a dit…

Le choix du présent pour cette phrase était mal venu pour exprimer mon propos. Je l'ai corrigée car, comme exprimé un peu plus haut, je suis bien conscient d'avoir longtemps eu une vision tronquée du rock français de ces années-là...

Anonyme a dit…

Arrgghh, je ne l'ai pas ce 45 des Variations, c'est le seul qui me manque! Mais les variations ne sont que la partie (très)immergée de l'iceberg (du rock français)!!!
Les années 68 à 72 regorgent de merveilles (surtout en 45 tours)dans TOUS les genres. Après 72, il faut avoir de la chance, choisir les pochettes les plus moches et SURTOUT avoir la curiosité de retourner le disque pour écouter la face B souvent bien bien bien bien supérieure à la face A.Avant 68, il faut éviter quasiment tous les chanteurs yéyé (quoique Charden et 2/3 autres ont pondu des OVNIS). Les filles ont fait des trucs surprenant Y compris quelqu'un comme S. Vartan, les moins connues avaient au moins 1 morceau sur les 4 (on parle de EP) où la FUZZ règnait en maître...
Et puis il y a un Monsieur comme Denjean qui a pondu quelques pépites...Bref la scène française regorge de merveilles...qu'on nous a bien cachées. Pourquoi?
S.de Nantes

Pol Dodu a dit…

Salut S.,
Merci pour ces infos et conseils !
Certes, on ne voit pas des 45 tours des Variations toutes les semaines, mais je ne les pensais pas particulièrement rares. Tu as plus de chances de tomber dessus que moi, vu le nombre de vide-greniers que tu fréquentes, mais en tout cas si je retombe sur ce n° 2, je te le mets de côté.

JPM a dit…

Comme tu me le disais récemment: "Il ne faut plus trop espérer trouver de rock intéressant sur les brocantes"... Cinq 45 tours des Variations d'un coup ! C'est un trésor que tu as déniché là , même en état moyen...

LinkWithin

Linkwithin