15 octobre 2017

TELEVISION PERSONALITIES : Beautiful despair


Offert par Fire Records par correspondance en août 2017
Réf : FIRECD327 -- Édité par Fire en Angleterre en 2017
Support : CD 12 cm
15 titres

Quand, en début d'année, j'ai mis la dernière main à mon Journal d'un fan de chambre sur Television Personalities en y incluant un panorama de tous leurs albums, je n'imaginais pas un instant que, quelques mois plus tard, un "nouvel" album allait paraître, qui rendrait mon travail incomplet.
Fire Records avait déjà réédité au printemps les quatre premiers albums du groupe, d'abord de façon limitée pour le Record Store Day, puis plus largement. Le 21 juillet, le label diffusait sur Instagram une photo énigmatique, reproduisant la pochette de ce disque. Énigmatique mais pas tant que ça puisque, en zoomant sur l'étiquette apposée sur la pochette, on apprenait que cet album précédemment inédit avait été enregistré en 1990, qu'il contenait des chansons inconnues mentionnant les Lemonheads et Felt (et là, mopn cœur a fait un bond car Felt justement est un autre groupe à qui j'ai dédié un livre entier, La ballade du fan) et une autre mentionnant l'ami Alan McGee.
Fire Records m'a gentiment offert un exemplaire du disque, peu de temps avant que sa sortie soit annoncée en exclusivité chez Rough Trade pour le 15 septembre.
J'ai attendu un peu pour chroniquer le disque car je pensais que, comme pour le Record Store Day, une diffusion plus large allait suivre, et j'espérais aussi qu'un ou deux extraits du disque allaient être présentés en ligne, mais un mois plus tard ce n'est toujours pas le cas, tant pis (A la mi-novembre, la sortie du disque a finalement été annoncée pour le 26 janvier 2018).
Le parcours discographique de Television Personalities est plein de trous. Il s'est passé cinq ans entre les albums The painted word et Privilege, et on sait que ce disque était prêt bien avant sa sortie en 1989, chez Fire déjà. Il s'est écoulé encore trois ans avant que n'arrive Closer to God, un marathon de dix-neuf chansons, soit un CD plein à ras bord.
Mais entre-temps, en 1990-1991, Dan Treacy et le bassiste du groupe Jowe Head, ex-Swell Maps et artiste solo par ailleurs, s'étaient retrouvés dans l'appartement de Jowe pendant plusieurs semaines pour enregistrer en quatre pistes les quinze chansons qui sont réunies ici.
Il s'agit donc d'enregistrements maison, mais ce sont plus que des démos : les arrangements sont travaillés (Dan est au chant et à la guitare, Jowe fait tout le reste, basse, guitare, chœurs, cithare, percussions, synthé et programmation de la boite à rythmes). Jowe indique que le projet était alors de terminer ces chansons et de les sortir à un moment donné. Il aura fallu attendre plus de vingt-cinq ans pour que ça se fasse...
Les chansons écrites par Dan ne sont pas pour autant restées dans un placard tout ce temps-là. Le groupe les a souvent jouées sur scène et onze chansons et demie (l'une ne l'a été qu'en version instrumentale) ont été réenregistrées et publiées sur d'autres disque : sept sur Closer to God en 1992 et cinq sur des singles de 1992 à 1996.
Évidemment, je me suis précipité d'abord sur I like that in a girl, la chanson inspirée par une conversation avec Lawrence. C'est un petit bijou de pop noisy, de moins de deux minutes, qui se termine, comme le souligne Jowe, avec Dan qui tente d'imiter l'accent de Birmingham de Lawrence ("Oi loike that in a girl").
Une autre des grandes réussites du disque, c'est Love is a four letter word. Certes, ça reste un enregistrement bricolé, mais on sent bien que cette chanson a le potentiel d'un immense maxi single de pop dansante. J'ai manqué de m'étrangler quand j'ai découvert que cette chanson avait été publiée en 1992 sous le titre Love is better than war en face B d'un single que je possède, We will be your gurus. Comment est-ce que j'avais pu ne pas remarquer cette chanson ? Eh bien, tout simplement parce que la version publiée est beaucoup moins pop. Les chœurs en "Love love love love love love" sont conservés, mais le tout est noyé sous des guitares crasseuses. Si quelqu'un cherche un tube tout fait, il ferait bien de se pencher sur une reprise de cette chanson.
Closer to God, enregistré en groupe et assez électrique, a toujours été pour moi un album très sombre. D'une manière générale, les versions des sept chansons de cet album qu'on trouve ici, même celles qui ont des paroles très noires, me plaisent plus parce qu'elles ont plus de légèreté. C'est notamment vrai pour Honey for the bears, Razor blades & lemonade, le single Goodnight Mr Spaceman et Hard luck story number 39, avec tout à la fin Dan qui fait une référence à Teardrop Explodes en chantant "It's just a story".
Les autres titres qui ont été par la suite réenregistrés et disséminés par des singles l'ont souvent été par Dan quasiment en solo. Du coup, les arrangements varient moins. Il y a de très bonnes choses là-dedans, notamment How does it feel to be loved ? et Suppose you think it's funny.
L'album s'achève avec Dan qui fait un solo de vocalise sur This heart's not made of stone.
Si The painted word était fortement marqué par l'empreinte de Joe Foster, Beautiful despair l'est bien évidemment par Jowe Head. La variété des sons et le côté bricolé rapprochent ce disque de ses productions solo, comme Pincer movement, plus que d'autres disques de la discographie du groupe, à l'exception de l'un de mes disques tardifs préférés du groupe, I was a mod before you was a mod, avec Dan quasiment en solo.
Même si les conditions de production sont particulières, la grande qualité de ce disque c'est l'unité du son et son inventivité. Au bout du compte, je pense que j'aurai plus de plaisir à l'écouter que Closer to God.
Je crains que la santé de Dan Treacy ne lui permette plus d'enregistrer de nouvelles chansons. On en apprécie d'autant plus de découvrir celles-ci, en espérant que d'autres du même acabit nous attendent encore dans ses tiroirs.

La répartition des quinze titres de l'album dans la discographie de Television Personalities :

Précédemment inédits
Beautiful despair
If you fly too high
I like that in a girl

Closer to God (1992)
Hard luck story number 39
Razor blades & lemonade
Goodnight Mr Spaceman
Honey for the bears
My very first nervous breakdown
Have a nice day (I hope you have a nice day)
This heart's not made of stone

We will be your gurus (1992)
Love is a four letter word (Love is better than war)

Far away & lost in joy (1994)
I get frightened too (I get frightened, version instrumentale)
I don't want to live this life

Do you think if you were beautiful you'd be happy ? (1995)
Suppose you think it's funny (I suppose you think it's funny)

Now that I'm a junkie ! (1996)
How does it feel to be loved ?

Beautiful despair est en vente chez Rough Trade, en CD ou en 33 tours.
Fire a annoncé le 14 novembre une sortie générale du disque pour le 26 janvier 2018. If you fly too high est en écoute ci-dessous.




Un entretien récent qui revient sur le parcours de Jowe Head, des Swell Maps à Television Personalities.

1 commentaire:

Pol Dodu a dit…

Fire a finalement annoncé le 14 novembre une sortie générale du disque pour le 26 janvier 2018. L'inédit "If you fly too high" est désormais en écoute dans la chronique ci-dessus.

LinkWithin

Linkwithin