21 octobre 2017

BILLY ZE KICK ET LES GAMINS EN FOLIE : Mangez-moi ! Mangez-moi ! Remix


Acquis sur le vide-grenier de la rue de l'Hôpital à Épernay le 16 août 2015
Réf : 2428 -- Édité par Shaman en France en 1994 -- Disque promo interdit à la vente
Support : 33 tours 30 cm
Titres : Mangez-moi ! Mangez-moi ! (Funik remix) -- Mangez-moi ! Mangez-moi ! (Chicken remix) -/- Mangez-moi ! Mangez-moi ! (Ragga mix) -- Le chant du Ψlo

Une chanson pour un après-midi d'automne...
Il y a deux ou trois vide-greniers par an rue de l'Hôpital à Épernay. J'en suis souvent rentré bredouille mais, au fil du temps, j'y ai quand même trouvé un bon paquet de disques intéressants, dont plusieurs ont été chroniqués ici.
Mais, en août 2015, j'y ai carrément fait une bonne moisson, puisque j'en suis revenu avec des singles CD d'XTC et de Tindersticks, le CD regroupant ensemble les deux albums des Marine Girls et des 45 tours d'Eric B. and Rakim et Jeanette. Sur un même stand, j'ai aussi acheté trois maxis promo qui venaient sûrement d'un DJ de discothèque ou d'un animateur radio : un extrait "Spécial club" de la compilation Pop à Paris, Beaux dimanches d'Amadou et Mariam et ces remixes du tube de Billy ze Kick et les Gamins en Folie.
Comme j'ai eu l'occasion de le raconter il y a déjà plus de onze ans et demi, j'ai eu la chance de voir le groupe en concert le 7 décembre 1991 à Rennes à l'occasion d'un apéro-concert organisé par la Férarock. Du coup, ça fait bien longtemps que j'ai plusieurs versions de Mangez-moi! Mangez-moi !, mais j'ai quand même été bien content de récupérer ce maxi, ne serait-ce que parce que sa pochette, colorée et joyeuse, est à mon sens la plus réussie des trois (les deux autres étant celle du maxi aux Productions du Fer et celle du tube chez Shaman). En plus, elle s'accorde parfaitement avec le Rigolus qui sert d'emblème à Vivonzeureux!.
On peut juste avoir l'impression fugitivement que les psylos sont des spermatozoïdes grossis quelques milliards de fois, mais ça c'était déjà vrai dès les débuts du groupe puisque, sur le carnet de chant distribué lors de leurs premiers concerts, ils avaient cru bon de préciser à propos du champignon : "Attention, ceci n'est pas un spermatozoïde !!".
De mon côté, j'ai toujours eu un problème avec l'expression "Ouvre les volets de la perception" car, même sans jamais avoir ingurgité de champignons hallucinogènes, je visualise à chaque fois que je l'entends un fonctionnaire des impôts qui ouvre boutique !



En lisant aujourd'hui la biographie du groupe, j'ai appris que c'est une chronique du premier album de De La Soul dans Les Inrockuptibles (où il était question de "gamins en folie ne respectant rien et pillant les poubelles de la musique") qui avait inspiré à la fois le choix de son nom et la chanson 1er avertissement.
Je trouve assez maladroit de la part du label Shaman d'éditer un maxi à l'attention des radios et des discothèques et de le faire tourner en 33 tours : on sait bien que les DJ préfèrent les 45 tours et on peut être certain que nombre d'entre eux se sont fait avoir et ont passé le disque à la mauvaise vitesse.
Sur la face A, on trouve deux remixes qualifiés de "consensuels". Je ne sais pas trop ce qu'il faut comprendre, si ce n'est qu'ils sont un style techno-house sans grande originalité et se dispensent du sample du Right time des Mighty Diamonds qui forme l'ossature des mixes originaux, qu'on retrouve en face B.
Ces remixes n'ont rien d'infamant mais, comme souvent, ils n'apportent pas grand chose d'intéressant à la chanson. J'ai quand même une préférence le Chicken remix et sa ligne de basse par rapport au Funik remix. Deux autres remixes "danse" de Mangez-moi ! Mangez-moi ! ont été publiés plus tard sur le maxi d'O.C.B.
Pour une fois, la version de ce maxi diffusée commercialement est peut-être plus intéressante que ma version promo, car le Ragga mix, la version la plus diffusée du morceau, y est remplacée par une version Remixe-le moi ! qui est une version a cappella pour qu'on puisse laisser libre cours à son imagination musicale.
On est bien loin aujourd'hui des quelques polémiques sur la promotion des drogues qui ont accompagné le succès de Mangez-moi ! Mangez-moi !, mais je repense quand même souvent à ce fait divers relaté dans la presse à l'époque : des gendarmes avaient planqué pendant plusieurs jours dans les bois de Saint-Imoges, entre Épernay et Reims, pour y surprendre des cueilleurs de psylos. Par la suite, le champ avait dûment été passé au bulldozer pour l'en débarrasser des champignons !


Billy ze Kick et les Gamins en Folie, Mangez-moi ! Mangez-moi !, la première vidéo.


Billy ze Kick et les Gamins en Folie, Mangez-moi ! Mangez-moi !, la deuxième vidéo.


Billy ze Kick et les Gamins en Folie, Mangez-moi ! Mangez-moi !, en direct dans l'émission Le Cercle de minuit sur France 2, le 30 mai 1994.


Billy ze Kick et les Gamins en Folie, Mangez-moi ! Mangez-moi !, en direct dans l'émission Nulle part ailleurs sur Canal Plus, en octobre 1994.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin