20 février 2021

TINA THORNER : Fête sans village


Acquis par correspondance via Bandcamp en février 2021
Réf : [sans] -- Édité par Les Mills France en 2021 -- n° 31/80
Support : CD 12 cm
9 titres

Je reçois quasi-quotidiennement l'annonce des albums francophones que La Souterraine met en avant sur son site. Au moins neuf fois sur dix, je ne vais même pas y écouter un extrait, par manque de temps principalement, les journées n'ayant après tout que 24 heures. Mais de temps en temps j'y ai fait de belles découvertes, notamment Philémon Cimon en 2019.
Pour cet album, outre que j'étais au calme avec un peu de temps devant moi, c'est la pochette colorée et le titre qui m'ont incité à cliquer sur le lien de La Souterraine. Et ce n'est qu'une fois arrivé que j'ai fait attention au nom de l'artiste, Tina Thorner, parfait amalgame de la musique de danse, celle de Tina turner, et de l'accordéon, dont Yvette Horner porta longtemps le flambeau. Le seul problème avec ce nom c'est qu'il existe une copilote de rallyes suédoises nommée Tina Thörner qui squatte - pour l'instant - les premiers résultats des moteurs de recherche sur internet !
Le titre de l'album résonne particulièrement en ce moment. Alors que nos villages sont sans carnaval ni fête foraine ni même salle des fêtes, Tina Thorner nous propose de faire la fête à distance avec elle, armée de son accordéon, de ses synthés et boites à rythmes, d'un ordinateur avec des vidéos colorées. Tour de manège est une parfaite introduction à l'album, qui nous fait entrer dans la danse au son du micro du forain. Ne manque qu'un appel à attraper le pompon !
Musicalement, le concept de ce projet de Fanny Alizon est clair : de la Musette Maison (House Musette diraient les anglais), ou si vous préférez du Techno Accordéon, avec l'accordéon en instrument solo principal, accompagné par une rythmique techno, parfois réduite au rythme de la grosse caisse.
La "dance" et le musette n'avaient pas été aussi parfaitement associés depuis le fameux Play Yvette, un titre 100% hip-pop optimiste que je finirai peut-être par chroniquer ici, ou, pour remonter encore plus loin, depuis la face 100% disco de l'album 100% musette / 100% disco d'André Verchuren (face qui, soit dit en passant, contient une reprise de l'hymne disco (?) Ça plane pour moi !).
Comme, en plus de la version numérique, on nous proposait une édition CD limitée, avec plein de surprises, il ne m'a pas fallu deux minutes pour décider de la commander, et elle est effectivement arrivée très vite, avec son carnet de chant pour accompagner Tina, une fiche de remerciements, des bons de réduction et autres cartes à collectionner, le tout emballé avec un ruban adhésif rose pétant.
La seule facilité du disque, c'est Le petit vin blanc du Lidl ("Ah le petit vin blanc, qu'on achète au Lidl,qui nous bourre la gueule, pour un prix très décent !"). L'autre reprise de l'album, Musette, est bien plus intéressante car elle réussit parfaitement l'adaptation au projet Tina Thorner d'une chanson de 2016, La Fête, par le groupe suisse plutôt hardcore Violence et Honnêteté.
Le commerce est un fil rouge tout au long de l'album, de la grande distribution traditionnelle, avec l'excellent Bal de promos, au business très 21e siècle, Je vends des like. Il en est aussi question dans Tour de France. Je pensais qu'il allait y avoir une référence à la fameuse caravane, à laquelle Yvette Horner a souvent participé, mais non, il s'agit des aimants-départements à collectionner et, là encore, les paroles ont une résonance particulière en ce moment : "Avant je partais en vacances, maintenant je mange des cordon-bleus. Je voyageais dans la France, plus besoin de bouger c'est mieux."
Avant le début de J'ai perdu les clés, Tina annonce : "Bon, on s'est bien amusé, on a bien rigolé mais... j'ai des choses sérieuses à vous dire", mais en fait la chanson "sérieuse" et de lutte sociale, et l'une des grandes réussites de l'album, c'est Pommes noisettes !
Si les fêtes patronales ne sont pas annulées cette année, j'espère que Tina Thorner pourra faire un grand tour de France pour faire à nouveau danser le pays, dans le respect des barrières Vauban. En attendant, vous pouvez toujours déguster ci-dessous sa prestation en direct sur YouTube à la fin du confinement au printemps dernier.








Tina Thorner joue une bonne partie des titres de son album en direct sur YouTube le 9 mai 2020.

Aucun commentaire: