27 juin 2008

GONTHIER : Ô, Chauny comme tu es jolie !


Acquis sur le vide-grenier de Saint-Martin sur le Pré le 22 juin 2008
Réf : 231.308 M -- Edité par Riviera en France en 1968
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Ô, Chauny comme tu es jolie ! -- Le bal des pompiers -/- A ma Geneviève -- Madame la boulangère

Il n'en est probablement pas conscient lui-même, mais Kamini a eu au moins un prédécesseur, un gars de l'Aisne qui a enregistré une chanson en hommage à un patelin du coin. Gonthier avec Chauny n'a pas eu le succès national de Kamini avec Marly-Gomont, pourtant son disque avait bénéficié d'une sortie sur un label national, Riviera, une étiquette de Barclay, et d'une superbe photo de pochette brillante en couleurs. Gonthier, lui, a une superbe chemise orange et noir et est accompagné par l'orchestre de Jean-Paul Mengeon, que je ne connaissais pas du tout mais qui a quand même sorti toute une palanquée de disques, avec ou sans son "New-Sound".
C'était ma première visite au vide-grenier de Saint-Martin sur le Pré. Evidemment, les averses annoncées pour la fin de la matinée ont commencé dès mon arrivée, à 9 h., mais je suis très vite tombé sur un stand où les disques étaient abrités sous un parasol. Il y avait quelques 33 tours, et surtout cinq boites à chaussures de 45 tours, quasiment tous de la fin des années 60 ou du début des années 70, en parfait état, pour la plupart pas du tout venant, voire du rare. Je m'en veux d'ailleurs, dans la précipitation, d'avoir oublié de m'enquérir de l'origine, probablement familiale, de la collection. Seul souci, la dame annonçait 2 € l'unité pour chacun des 45 tours, ce qui est au-dessus de ma marque habituelle. Mais pas question de laisser passer une bonne occasion, j'ai donc pris tous les 45 tours qui m'ont paru immanquables (huit) et négocié un peu le prix. Si ce disque de Gonthier en fait partie, c'est autant pour sa pochette et ses titres de chanson inénarrables que parce que cela me donne l'occasion de dédier ce billet à Philippe R., un axonais né quelques kilomètres au sud de Chauny.
Côté musique, rien de particulier à noter, à part les arrangements de cuivres. On imagine bien Gonthier interpréter ses compositions (il est l'auteur des quatre titres) au Bal des pompiers, devant sa Geneviève et Madame la boulangère. Sa diction me rappelle un peu celle de Ricet-Barrier, natif de Romilly-sur-Seine, encore un peu plus au sud de Chauny, mais pas tant que ça.
Comme son titre l'indique, Ô, Chauny comme tu es jolie ! est une ode à ce riant chef-lieu de canton picard. En voici les deux meilleurs couplets :
Vous pouvez quitter Paris pour Tahiti
Mais à Chauny c'est bien plus joli
Car c'est le pays des amoureux
C'est le pays des gens heureux
(...)
A Chauny on ne voit pas Brigitte Bardot
Et y a moins de Rolls que de Deux Chevaux
Les batnicks, les provos, les hippies
Ce n'est pas le genre des gars de Chauny
Et si on s'aime ce n'est pas pour quinze jours
Quand on se marie c'est pour toujours
Je n'ai pas trouvé trace d'un autre disque de Gonthier, ni aucune information sur lui. Je ne pense pas que, à l'époque, Chauny ait eu à déplorer le vol de panneaux de signalisation d'entrée de ville, comme pour Marly-Gomont en 2007, mais ce qui est sûr, c'est que, quarante ans plus tard, Chauny est toujours jumelée avec Andenne (Belgique), ça c'est un mariage pour toujours !

Ajout du 16 juin 2015 :

Qui l'eut cru ? Une partition a même été éditée pour Chauny, avec une illustration légèrement différente de la pochette du disque, incluant je suppose une image de la mairie :

23 commentaires:

Anonyme a dit…

yes yes yes, je connais bien ça, le sieur Gonthier était connu d'un de mes oncles dont il était collègue en usine si mes souvenirs sont bons. Il a effectivement décroché la timbale à l'époque avec ce contrat qui lui a curieusement rapporté de l'argent. A tel point que les jalousies locales n'ont pas manqué, on disait de lui qu'il avait acheté une voiture neuve et qu'il avait recruté un chauffeur perso! Quelle aberration a amené un producteur parisien à lancer ce disque? Mon idée est celle du snobisme parigot ou de l'épate car l'aisne était un département de résidences week end des parisiens fortunés.A l'époque c'était déjà le mystère total, le type est passé en télé nationale au moins une fois. Depuis il a du retourner à l'usine, comme le pronostiquait mon tonton cégétiste (qui a fini par devenir chef et pas des plus tendres of course!). Je n'aurais surtout pas laissé ce disque non plus! ph.

Anonyme a dit…

Sympa de retrouver cette pochette sur internet, car ce disque... et bien nous l'avions à la maison !!!
Un sacré souvenir !
Merci !

Pol Dodu a dit…

Et une pochette comme ça, c'est difficile à oublier, surtout la chemise !

Grandhomme claude a dit…

et oui quel plaisir de trouver le nom de mon cousin GONTHIER sur ce site, j'avais 12 ans quand il a compose les 4 chansons de ce disque, a l'epoque il habitait le petit village d'Any Martin Rieux avec sa famille mais Guy Gonthier n'est plus de notre monde, il repose au cimetiere d'hirson , merci a vous de faire vivre son unique disque!!!!
Claude Grandhomme

Pol Dodu a dit…

Claude,
Merci pour ces informations.
Désolé d'apprendre que Gonthier n'est plus parmi nous.
J'aurai une pensée particulière pour lui quand je traverserai Hirson, ce qui ne m'arrive pas tous les jours même si, mine de rien, j'y suis passé dimanche dernier !

claude a dit…

cher Pol
je suis moi meme a la recherche du disque, si tu as des adresses pour le trouver bienvenu , restons en contact !!!!!
merci claude

Pol Dodu a dit…

Claude,
Il y en a eu un en vente à un moment je crois sur PriceMinister, mais il n'y est plus.
Le seul que je vois en ce moment est sur CD and LP, mais à 36 € il est à un prix prohibitif !
Je te fais signe si je vois passer quelque chose...

claude a dit…

ok merci c'est sympa !!!
claude

beru40 a dit…

je me souviens, comme si c'était hier, du passage à la télévision de cette chanson ; dans mon souvenir il ne travaillait pas à l'usine mais était agriculteur

Anonyme a dit…

gonthier chanteur a fait plusieur chanson qui son resté sur bande magnetique quil a laisser a son fils.en souvenir.

Anonyme a dit…

http://boulara.skyrock.com/3079324147-La-boulangere-wmv.html

Anonyme a dit…

Je suis une de ses filles je recherche le disque de mon père

Pol Dodu a dit…

Bonjour,
Je ne peux malheureusement pas vous fournir d'exemplaire de ce disque. Pour information, il y en a un en vente en ce moment même sur Ebay pour pas trop cher.
Cependant, vous pouvez m'écrire à vivonzeureux@wanadoo.fr et je trouverai le moyen de vous faire une copie des chansons si vous le voulez.

Anonyme a dit…

Je vous remercie car à l'époque j'avais 4 ans, je voudrais bien une copie des chanson mais je ne dispose pas d'ordinateur. Pouvais vous me l'envoyer sur cd à mon adresse que je vous donnerai ensuite si vous êtes d'accord. Encore merci car sa me touche.

Anonyme a dit…

gonthier a fait plusieur chansons
il me semble aux moin 10 .que son fils . pourez peut etre un jour sortir. qui c'est ?????

grandhomme claude a dit…

message pour la fille de Guy Gonthier, je suis ton petit cousin je souhaite prendre contact avec toi et tes freres et soeurs, ainsi que ta mère Genevieve.
Merci a bientot j'espere.
claude Grandhomme
mail: Claudegrandhomme@yahoo.it

c.grandhomme a dit…

message pour la fille de la boulangère
changement de mail
claude.grandhomme@orange.fr
merci

Pol Dodu a dit…

Enorme !
Et quand je pense que personne n'est venu donner l'info ici...
Le journal Aisne Nouvelle m'apprend que l'Office de tourisme de Chauny a lancé un concours intitulé Ô Chauny revival !
Les habitants de l'Aisne ont jusqu'au 15 octobre pour proposer leur version de la chanson de Gonthier, en conservant les paroles originales. Le gagnant verra sa version gravée en face B d'un disque vinyl, avec la version originale rééditée en face A.
Pour aider à concourir, la version originale et ses paroles sont sensées être sur la page Facebook de l'Office de Tourisme, mais je ne les ai pas trouvées...

Pol Dodu a dit…

Ah tiens, j'apprends que, dès les années 1920, Reims a eu droit a sa propre ode, O Reims ! c'est toi la plus belle, créée par l'Orchestre Testerini. Je ne pense pas qu'il y ait eu un disque, mais qui sait ?

Pol Dodu a dit…

Un exemplaire du 45 tours de Gonthier, autographié et portant le tampon de l'imprimerie-librairie-papeterie Baticle de Chauny, est actuellement en vente sur eBay.

Anonyme a dit…

oui pol dodu c'est moi qui l'ai eu , ce qui m'en fera 2 , combien d'exemplaires sont sorti ou plutôt comment savoir combien d'exemplaires et évidence je suis de la meme ville enfin j'y réside , j'ai appris pas mal sur ce disque ici . merci à tous

Jean-Noel Fortier a dit…

J'ai une version, qui ne vaut pas vérité historique, concernant cette chanson et le 45 T enregistré par Gonthier.
Eddy Barclay était invité à une chasse dans la forêt de Saint-Gobain, et avec lui un certain nombre de ses amis parisiens, du show biz, producteurs, manageurs, agents,etc.. Au cours d'un repas, j'imagine de bonne chair et de bons vins, dans la cabane de chasse, il a fait un pari, avec un des invités, qu'il pouvait faire passer à la télé, le "premier chanteur venu". Ce terme n'a rien d'irrespectueux pour Gonthier. Pari tenu, avec qui? pour quel enjeu? je l'ignore.
Parmi les invités d'Eddy Barclay, figurait un des paroliers de sa maison de disque.
Sur-le-champ, Eddy Barclay lui a demandé d'écrire une chanson. Le parolier parisien a trouvé l'inspiration dans le nom de la ville la plus proche, Chauny.
Et Gonthier, qui faisait partie, ma-t-on dit, de l'équipe organisatrice de la chasse, a été désigné par Eddy Barclay, pour être l'interprète de ce "tube".
Eddy Barclay a gagné son pari, puisque Gonthier est passé à la télé, dans une émission de variétés.
L'histoire de "O Chauny comme tu es jolie", telle que je vous la restitue aujourd'hui, m'a été racontée en 1977, alors que j'étais journaliste à L'Union, rue du Général Leclerc (le maire Yves Brinon, n'en avait pas fait un maréchal). Etant scrupuleux de la réalité, je n'ai jamais écrit cette histoire dans les colonnes du journal. Mais si cette version est vraie, elle est plutôt sympa.

Pol Dodu a dit…

Jean-Noël,
Merci beaucoup 'avoir partagé cette histoire.
Vraie ou pas, elle est effectivement belle, et elle a le mérite de donner une explication cohérente à la genèse de ce disque intriguant.

LinkWithin

Linkwithin