22 juillet 2017

FRANÇOISE HARDY : J'ai coupé le téléphone


Acquis peut-être chez Assaut dans la Marne dans les années 1980
Réf : V. 45-1655 -- Édité par Vogue en France en 1969
Support : 45 tours 17 cm
Titres : J'ai coupé le téléphone -/- Les doigts dans la porte

L'autre jour, je suis tombé sur une vidéo que quelqu'un avait partagée de Françoise Hardy mimant sa chanson Les doigts dans la porte en bord de mer. Ça m'a surpris car cette chanson n'est sortie qu'en face B d'un 45 tours et je n'imaginais pas qu'il ait pu y avoir un passage télé à l'époque pour en faire la promotion.
Je connais bien ce 45 tours dont la face A est J'ai coupé le téléphone car, il y a environ trente ans, je suis tombé sur quatre ou cinq exemplaires de ce disque dans un magasin, qui était peut-être l'un de ceux de la chaîne Assaut à Reims ou Châlons. C'était vraiment pas cher et je les ai pris tous. Depuis, j'en ai donné aux copains et peut-être revendu un ou deux. Mais j'en ai gardé un, bien sûr.
Ce disque est l'un des tous derniers publiés par Françoise Hardy chez Vogue. Quand j'ai fait le calcul, j'ai eu comme un vertige de me rendre compte qu'elle n'avait que vingt-cinq ans en 1969 quand ce disque est sorti. C'est impressionnant puisque, depuis 1962, quelques mois avant les débuts des Beatles, elle avait multiplié les succès (souvent écrits par elle) et sorti des dizaines de 45 tours et neuf albums !
Les deux titres sont très courts (le plus "long" atteint à peine les deux minutes).
Pour Les doigts dans la porte, c'est Jean-Claude Vannier et son Orchestre qui accompagnent et ça s'entend. La chanson est signée Ariel Silber et Eddy Marnay, mais quand on écoute les paroles on a du mal à s'empêcher de penser à Jacques Dutronc. C'est enlevé, très rythmé et il y plein de cordes (sans surprise, avec Vannier...). Cette chanson a été réenregistrée en 1970 sous le titre Das tut weh sur l'album Traüme, paru uniquement en Allemagne.
J'ai coupé le téléphone est une composition de Françoise Hardy, et Jean-Pierre Sabar et son orchestre l'accompagnent. On est dans un tempo qui lui est plus familier et, dans l'ensemble, ça reste une bonne face A de 45 tours, avec de la guitare électrique et même un peu de sifflement !
Les deux titres de ce 45 tours, ainsi que Comment te dire adieu, ont été inclus en 1970 sur l'édition originale de la compilation Françoise, mais Les doigts dans la porte a été remplacée sur l'édition parue quelques mois plus tard chez La Guilde Internationale du Disque/Concert Hall. C'est évidemment celle que j'ai, dommage.
Comme souvent, la publicité pour les derniers 45 tours Vogue glissée à l'intérieur du disque est assez fascinante. J'y ai notamment repéré J'ai rien à perdre / Je ne sais pas par Les Extrêmes, Grégoire, il est 7 heures par Hippolito et un 45 tours par Les Zora-Gloutons ! Comme quoi, il m'en reste beaucoup, des disques Vogue à découvrir...




3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'était tranquille Biarritz à l'époque quand on voit Françoise Hardy devant la plage de Miramar.

Pol Dodu a dit…

Ah, ben merci, je m'étais justement demandé où ça avait été tourné.

Anonyme a dit…

Oui, oui! On voit au loin le phare sur la pointe Saint-Martin et la dernière image se termine sur l'hôtel du Palais établissement cher à Chirac...

LinkWithin

Linkwithin