02 août 2017

SANDIE SHAW : Puppet on a string (ter et bis)


Acquis sur le vide-grenier de Roches-sur-Marne le 10 juin 2012
Réf : PNV 24 185/PNV.24185 bis -- Édité par Pye en France en 1967
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Puppet on a string -- Had a dream last night -/- I don't need anything -- Keep in touch

Voici le deuxième épisode de notre feuilleton sur les EP français liés à la participation de Sandie Shaw à l'Eurovision 1967. Si vous avez raté le début, c'est ici.
En fait, cet épisode devrait être le troisième, mais il manque un disque à ma collection, c'est pourquoi je considère que c'est un épisode double.

Le disque qui me manque, c'est celui-ci :



Comme on l'a vu dans l'épisode précédent, Sandie Shaw a remporté le concours de l'Eurovision le 8 avril. Le premier EP paru avec la chanson gagnante avait dû être publié peu de temps après l'annonce du choix de la chanson, le 4 mars.
Ce premier disque était donc disponible dans le commerce, mais on peut être certain que c'est dès le 9 avril que Vogue, qui fabriquait les disques Pye sous licence, a entrepris d'imprimer une nouvelle pochette pour ce disque.
Quels sont les changements ? Il y en a deux.
La mention "Chanson anglaise de l'Eurovision 1967" en haut à gauche, qui était à peu près illisible en blanc sur fond bleu clair dans la pochette originale, passe en noir. C'est mieux.
Et puis surtout, un gros macaron a été ajouté sur la pochette avec, dans un lettrage typique de l'époque, la mention "1er Grand Prix Eurovision 67".
Pour le reste, j'imagine que ce disque et sa pochette, que je n'ai pas, rappelons-le, était identique à l'édition originale.
Il est peut-être un peu moins rare que la première édition, car il a dû se vendre beaucoup et très vite après la finale du concours, mais tout dépend de la durée de mise en vente du disque avec sa pochette. A mon avis, elle a été assez courte car, très vite probablement, Vogue a mis en vente une troisième version du disque, avec la pochette que vous pouvez voir tout en haut de cette page.
Alors, on joue au Jeu des 7 erreurs ? (Sauf qu'il n'y en a qu'une...). Quelle est la différence entre les deux pochettes ci-dessus, sachant, que "Chanson anglaise de l'Eurovision 1967" est en noir et que le macaron est identique ?
Allez, c'est facile, c'est en bas à gauche que ça se passe : Il y a un titre de changé : Tell the boys a disparu pour être remplacé par Had a dream last night !
Pourquoi cet échange ? On tentera de répondre à cette question  dans l'un des deux prochains épisodes.
En tout cas, ce changement modifie un peu le reste du disque. Le recto de la pochette reste identique à la première édition mais, sur la rondelle de la face A, celle concernée par le changement, on note l'adjonction d'un "bis" au n° de catalogue PNV.24185 (alors que ce n° n'est pas modifié sur la pochette, ni sur la tranche ni au verso). La mention "Chanson anglaise de l'Eurovision 1967" sur cette rondelle est actualisée et devient "1er Grand Prix Eurovision 1967". Bizarrement, le n° de matrice (EXPV. 4953 A) est identique sur les deux disques, ce qui n'est absolument pas logique car les titres pressés ne sont pas les mêmes. Et effectivement, quand on regarde ce qui est gravé dans le vinyle sur le disque, on voit que le n° de matrice est en fait EXPV - 4953 - A2.
On a donc une nouvelle chanson à écouter sur ce disque, mais Had a dream last night ne nous est pas complètement inconnue : elle faisait partie des cinq proposées au public anglais le 25 février dans l'émission A song for Europe. Elle n'a donc pas été choisie par le public, classée entre la troisième et la cinquième place derrière Puppet on a string et Tell the boys, et c'est bien dommage car c'est une très bonne chanson !
Elle est signée Chris Andrews. Le tempo est moyen, avec une basse bien marquée et j'ai instinctivement eu envie de claquer des doigts dès les premières mesures. Il y a des échanges entre Sandie et des chœurs féminins, façon girl group, et des ponctuations de cuivres discrètes mais efficaces sur le refrain. Les inévitables cordes viennent un peu gâter la sauce dans la deuxième moitié, mais c'est ma chanson favorite des cinq qu'on a eu l'occasion d'écouter depuis le début du feuilleton, devant Keep in touch. Mais ce n'est pas très gai gai tout ça au niveau des paroles ("Now I feel so sad when I think of what I had, It's bad it seems to love someone I'll never meet again") et ça, ça n'a pas dû aider pour l'Eurovision...
En tout cas, en entendant cette chanson, je fais le lien avec Morrissey et les Smiths, qui étaient des fans et qui ont enregistré avec Sandie Shaw en 1983, tant pour la musique que pour les paroles (on se souvient de "Haven't had a dream in a long time" ou Last night I dreamed that somebody loved me).

(à suivre)




"Sandie Shaw aux pieds froids", selon le bon mot de Claude Nougaro en intro, chante Je ne marche pas. Une version en français de Keep in touch, sortie dès 1966, qui ne figure pas sur ce disque mais qui annonce notre prochain épisode.


Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin